nouvelle calédonie
info locale

Australie : 34 joueurs de footy reconnus coupables de dopage

australie
footy
En mars dernier, les joueurs de l'équipe 2012 d'Essendon, dont le capitaine Jobe Watson, avaient été jugés non coupables. ©Getty Images
C'est la fin d'une saga de trois ans en Australie: 34 joueurs du club de footy d'Essendon ont été reconnus coupables de dopage par le tribunal arbitral du sport. Ils sont suspendus pour toute la saison 2016.
Après plusieurs enquêtes, auditions de témoins et un ultime appel, le jugement est tombé ce matin : tous les joueurs qui ont disputé la saison 2012 au sein du club d'Essendon, banlieue de Melbourne, sont fautifs. Selon l'agence australienne antidopage, les joueurs ont accepté de recevoir des injections de substances dont ils ne savaient presque rien. 

John Fahey, ancien président de l'Agence mondiale antidopage, se réjouit de ce jugement « Le fait est que ces joueurs savaient ce qu'ils faisaient dans ce contexte, ils ont signé des formulaires en s'engageant à ne parler à personne des injections qu'ils recevaient. »
Ce programme remonte à 2012. Dès l'année suivante, une enquête a été lancée. Les joueurs auraient reçu des peptides, de la béta 4 thymosine, fournie par un scientifique controversé, Stephen Dank.

Les dirigeants du club ont démissionné et l'entraîneur, James Hird, a été suspendu pendant 12 mois. Malgré les pressions, ce dernier est resté à la tête de l'équipe jusqu'en août 2015. Il estime que le jugement rendu ce matin est « une erreur judiciaire »« Les joueurs ne méritent pas ça », affirme James Hird.
footy
L'ancien entraîneur des Bombers, des joueurs d'Essendon, James Hird.
Il faut savoir qu'à l'époque, les joueurs avaient reçu l'assurance du club et de Stephen Dank que les produits qu'ils prenaient étaient légaux, qu'ils n'étaient pas considérés comme des produits dopants. En mars dernier, le tribunal de l'AFL, la fédération de football australien, avait d'ailleurs estimé que les joueurs n'étaient pas coupables. Ce jugement a poussé l'agence mondiale antidopage à intervenir et à faire appel.
Pour John Fahey, les joueurs doivent prendre leur part de responsabilité :

« Ce que cette affaire montre, c'est que tous les athlètes propres doivent faire extrêmement attention à ce qu'ils injectent dans leurs corps. Vous, et vous seuls, êtes responsables de qui entre dans votre corps. N'écoutez personne, contentez-vous de ce que vous savez être propre, sinon, ne prenez pas de substances. Ça protège les sportifs propres et je pense que c'est le message que quiconque pense à se doper doit retenir. On voit que les sanctions peuvent être lourdes, comme ici : la saison est déjà finie pour ces 34 joueurs. »

La saison de footy débutera fin mars. Essendon va donc devoir faire sans 12 de ses joueurs - la fédération annonce ce soir qu'elle autorise toutefois le club à recruter 10 nouveaux joueurs. Cette décision concerne aussi d'autres clubs, puisque cinq des condamnés pour dopage jouent désormais à Saint Kilda, à Melbourne, à Port Adélaïde et à Footscray. Ils peuvent ajouter un joueur à leur équipe. D'autres membres de l'équipe 2012 d'Essendon ont depuis pris leur retraite.

Une nouvelle bataille pourrait maintenant commencer : certains joueurs sont susceptibles de se retourner contre leur club.
 
Publicité