Téléphone au volant: le gouvernement veut augmenter le montant des amendes

sécurité routière
téléphone volant
©NC 1ERE
Le gouvernement de Nouvelle-Calédonie propose de modifier le code de la route et de renforcer les sanctions à travers un projet de délibération. Notamment sur l'utilisation du téléphone portable au volant. Les amendes pourraient ainsi passer de 3000 à 15000 francs.
Dans le cadre des mesures présentées pour lutter contre l'insécurité routière, le gouvernement propose de sanctionner plus sévèrement l'usage du téléphone portable au volant. Les amendes pourraient ainsi être multipliées par cinq. Au lieu de 3000 francs, la facture passera à 15 000 francs. La sanction ne concerne pas les appels passés au moyen d'un kit mains-libres.

D'après la Sécurité routière, utiliser un téléphone au volant multiplierait par 3 les risques d’accident. En 2015, en zone police nationale et gendarmerie, 4373 timbres amendes ont été délivrés en Nouvelle-Calédonie. Les études le prouvent, un conducteur avec un téléphone entre les mains enregistre 30 à 50% d’informations en moins qu’un autre usager de la route. 

Le gouvernement va proposer de modifier le code de la route et de renforcer les sanctions à travers un projet de délibération, qu’il va soumettre au Congrès le 1er semestre 2016.

Le reportage de Natacha Cognard et de Claude Lindor

Le gouvernement de Nouvelle-Calédonie propose de modifier le code de la route et de renforcer les sanctions à travers un projet de délibération. Notamment sur l'utilisation du téléphone portable au volant. Les amendes pourraient ainsi passer de 3000 à 15000 francs.

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live