nouvelle calédonie
info locale

Fidji / prisons / francophonie: Les "matons" fidjiens se mettent au Français

 
Les gardiens de prison de Fidji ambitionnent prochainement de parler Français, afin de pouvoir faire face à une diversification de la population carcérale dans cet archipel.

Huit gardiens vont suivre des cours d’initiation à l’Alliance Française de Suva, a précisé Apimeleki Taukei, directeur adjoint des services de l’administration pénitentiaire.

« Ça devrait leur permettre d’avoir une connaissance de base et de mieux interagir avec ces détenus (…) Récemment, nous avons constaté une augmentation de la population carcérale étrangère (…) Et sur les 31 étrangers que nous avons actuellement, deux parlent Français (…) Le but, c’est d’abord de faire en sorte que tous les détenus puissent avoir aux services auxquels ils ont droit », a-t-il expliqué.

Autre motivation pour cette formation : le fait que certains des agents de ces services rejoignent épisodiquement les forces de l’ONU, à travers le monde et dans des pays où le Français est aussi parlé.
 

Publicité