Accident, nickel, Aircalin, Lapérouse : l’actu à la 1 du jeudi 14 mai 2020

l'actu du matin
Actu à la 1. 14 mai 2020
©NCla1ère et préfecture Wallis et Futuna
L’essentiel de l’actualité en Nouvelle-Calédonie avec deux nouveaux morts dans un accident de la route, la Cour des comptes qui critique le soutien de l’Etat à la filière nickel, les graves difficultés d’Aircalin et l’arrivée du navire le Lapérouse à Wallis. 

Accident mortel dans le col de la Pirogue

Un accident de la route a fait trois morts hier soir. Un choc frontal entre un pick-up et une voiture légère, au col de la Pirogue, sur la commune de Païta. C’était peu avant 19h30. L’un des véhicules se serait déporté sur l’autre voie. Un homme et son fils de neuf ans sont décédés. Une troisième personne a été évacuée dans un état grave au Médipôle. Il est décédé dans la nuit.
Ce nouveau drame de la route, le deuxième en moins d’une semaine, porte à 22 le nombre de tués sur nos routes. 
 

Soutien au nickel calédonien : La Cour des comptes épingle l’Etat 

Elle s’alarme des aides accordées à la filière nickel et pointe notamment les aides accordées à la SLN, à Vale NC et à la SMSP. 
Aides, prêts, défiscalisation… La cour des comptes vient d’analyser vingt ans de soutien financier à la filière. Une politique sans contrôle, estiment les sages de la rue Cambon. Dans un document de sept pages, ils dressent un tableau sans concession de l’usage des deniers publics au profit de la filière nickel. 
 

Aircalin en zone de turbulences

Les dirigeants de la compagnie aérienne internationale calédonienne ont  donné ce mercredi les grandes lignes de leur  plan de relance et de sauvegarde. Dans leurs projections, la réduction de 20% de sa masse salariale et le recours au prêt garanti par l’Etat. Aircalin annonce aussi la suppression temporaire des escales vers Osaka et Melbourne pour se concentrer sur les lignes Tokyo, Sydney et Brisbane. Le transporteur affiche chaque mois des pertes de 800 millions de francs CFP, selon lui. 
 

Le procès de l’accident de l’Etoile du Nord

L’ accident mortel était survenu sur cette mine de Koumac en décembre 2017. Trois ans après les faits, le propriétaire d’un camion roulant sur mine a été condamné hier à Koné à trois mois de prison avec sursis et plusieurs millions de dommage et intérêts à la famille de la victime.
La victime était rouleur et travaillait en tant que prestataire. Le propriétaire de la mine (la société minière Georges Montagnat) a lui été relaxé. 
 

Le Lapérouse est arrivé à Wallis

Le navire de la compagnie Ponant, parti vendredi soir de Nouméa, est arrivé ce mercredi vers midi au large de Mata Utu. A son bord, 110 passagers wallisiens et futuniens bloqués en Nouvelle-Calédonie par la crise du coronavirus et rapatriés donc par voie maritime. Une croisière un peu particulière pour les passagers qui devront encore terminer leur quatorzaine à bord pendant 7 jours avant de retrouver leur famille. 
 

44 projets innovants retenus

Le gouvernement avait lancé cet appel à projets le 6 avril dernier. Les candidats devaient proposer des produits ou services numériques innovants qui pouvaient être utiles dans le contexte du confinement lié à la crise du coronavirus. Les noms des lauréats ont été dévoilés hier soir. Neuf d’entre eux vont bénéficier d’un appui financier estimé à 12,6 millions de francs CFP. 
 

Signature d’une convention de partenariat entre l’UNC et le vice rectorat 

Objectif de cette convention signée hier soir : donner accès aux cours magistraux et à la bibliothèque universitaire, dès le semestre prochain, aux assistants de langues vivantes étrangères, en exercice sur le territoire. En contrepartie, ils devront partager avec les étudiants en langue de l’UNC, au travers de rencontres et de témoignages dans les classes. 
 

Hommage à Jacques Lafleur

Une centaine de personnes s’étaient rassemblées hier soir, à Nouméa, à l’initiative de Gérard Salaun, membre fondateur de l’association « En mémoire de Jacques Lafleur » dans le but de créer cet organe apolitique de propositions pour honorer la mémoire de l’homme politique et rappeler le geste fort de la poignée de mains entre Jean Marie Tjibaou et Jacques Lafleur. Une initiative que les fidèles attendaient depuis sa disparition il y a 10 ans.