publicité

Une aide à l'énergie pour les agriculteurs

Elle consiste à prendre en charge partiellement leurs dépenses de carburant, d’électricité, de gaz butane et de bois de chauffe. Instaurée en 2002, cette aide plafonnée à 800 000 francs par an permet de simplifier les démarches administratives des petits agriculteurs.

Environ 1 000 agriculteurs bénéficient de l’aide à l’énergie. © GOUV NC
© GOUV NC Environ 1 000 agriculteurs bénéficient de l’aide à l’énergie.
  • Jeannette Peteisi
  • Publié le
Fini les attentes de plusieurs mois voire plusieurs années pour se faire rembourser. Avec la simplification de cette aide à l’énergie, les petits agriculteurs (70% des bénéficiaires) auront désormais le choix entre deux alternatives :

L’aide forfaitaire, qui devrait comporter trois montants en fonction de la taille de l’exploitation : 30 000, 45 000 et 60 000 francs par an. De quoi booster les petits agriculteurs assure Nicolas Metzdorf, membre du gouvernement en charge de l’énergie et de l’agriculture
Le remboursement sur présentation des factures acquittées, avec des recommandations à suivre comme l'explique Gérard Pasco, président de la Chambre d’Agriculture
Pour les exploitations agricoles marchandes dont le chiffre d’affaires annuel est supérieur à 10 millions de francs, le remboursement se fera uniquement sur présentation des factures acquittées. Pour en bénéficier, l’exploitant doit en faire la demande auprès de la Chambre d’agriculture.
© GOUV NC
© GOUV NC
Une aide à l'énergie simplifiée qui résulte d'une convention signée lundi entre Phillippe Germain, président du gouvernement et Gérard Pasco président de la Chambre d’agriculture. Environ 1 000 agriculteurs bénéficient de ce soutien qui représente un coût annuel d’environ 112 millions de francs.
 
 
 
 

Sur le même thème

  • agriculture

    Agritour s'est arrêté à Poindimié

    Agritour est passé par la tribu de Bayes, jeudi. Un événement organisé par la Chambre d’agriculture de Nouvelle-Calédonie avec ses partenaires, pour accompagner et encourager les habitants, ainsi que les acteurs du secteur, en informant sur les techniques et les aides. 
     

  • agriculture

    Fruits et légumes: les acteurs de la filière se rencontrent à Port-Laguerre

    C'est une première, avec l'ambition de créer une cohérence pour la filière. A l'initiative de l'Interprofession fruits et légumes de Nouvelle-Calédonie, une cinquantaine de producteurs et 24 acheteurs ont testé un «speed dating» agricole dans le cadre de l'événement «Fruleg», ce vendredi, à Païta.

  • agriculture

    On récolte le riz cette semaine à Boulouparis

    C'était encore l'Arlésienne il y a quelques années, mais depuis deux ans la riziculture calédonienne est une réalité. Un jeune céréaliculteur de Boulouparis a planté le riz sélectionné par la technopole de l'Adecal. Pour cette deuxième année de production, le résultat serait là.
     

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play