Associations caritatives : plus de demandes d'aides pendant le confinement

solidarité
Dorcas
©Cédrick Wakahugnème

Les actions de solidarité se multiplient pendant cette période de confinement. Comme l’an dernier, l’association Dorcas distribue chaque week-end des denrées alimentaires dans ses locaux de Normandie. La demande a presque doublé. 

Du frais, des conserves et des surgelés, autant de produits qui donnent du baume au cœur aux familles. Christelle est devenue une habituée de l’association Dorcas. D'autant plus pendant cette période de confinement, où avec les siens, ils ont dû se serrer la ceinture pour finir le mois. « Mon mari ne travaille pas. J’ai des enfants, des petits-enfants. C’est un peu difficile pour moi. Je suis venue demander de l’aide à l'association.» 

Un barème selon le salaire

Deux bénévoles assurent l’accueil des familles. Contrôle des fiches de renseignements, questionnaires à l’appui, rien n’est laissé au hasard. La situation des bénéficiaires est vérifiée méthodiquement. « Il y a un barème au niveau du salaire et selon ce que que les gens gagnent. On essaye d'être le plus juste », explique Marie-Laure Williams, une des bénévoles.

Solidarité Dorcas
©Cédrick Wakahugnème

Des bénéficiaires plus nombreux

Sous le préau de Dorcas, tout est soigneusement géré. Des chaises, pour permettre aux familles de patienter, un marquage au sol, et des rubans adhésifs pour la signalétique, avec une seule entrée et une seule sortie. Mais cette année, les bénéficiaires, sont bien plus nombreux, assure le président de Dorcas et pasteur à la retraite, Louis Levant. « Pendant ces périodes de confinement, le nombre de personnes qui viennent à nos permanences a pratiquement doublé. » 

Une épicerie solidaire

L’opération va se poursuivre pendant toute la période de confinement. Mais l’association caritative œuvre chaque samedi bénévolement en faveur des personnes démunies. Elle accueille d’ailleurs une boutique, une sorte d’épicerie solidaire, dans ses locaux de Normandie.

Le reportage de Cédrick Wakahugnème :

Solidarité Dorcas