nouvelle calédonie
info locale

Australie : 5 hommes soupçonnés d'avoir cherché à rejoindre Daesh en Syrie… dans un bateau de 7 mètres

océan pacifique
Australie Daech 2
L'un des accusés, Musa Cerantonio, et le type de bateau avec lequel ils espéraient faire la traversée. ©ABC
Ce n'est pas la première fois que de jeunes Australiens sont arrêtés pour terrorisme, mais l'affaire est inhabituelle. Cinq hommes ont été interpellés dans le Queensland. Ils auraient voulu rejoindre les rangs de Daesh en Syrie par bateau, en passant par l'Indonésie et les Philippines.
Musa Cerantonio, un prêcheur islamique connu des services antiterroristes, fait partie des cinq hommes originaires de Melbourne arrêtés hier dans le nord-est du pays, dans le Queensland. Ils ont tous entre 21 et 33 ans. 
 
Shane Patton, le chef de la police du Victoria, l'État de Melbourne, explique que ses services les suivaient depuis plusieurs semaines :
 
« Je veux être tout à fait clair : il s'agit d'une tentative sérieuse commise par cinq hommes dont les passeports ont été annulés pour des raisons de sécurité, et qui cherchaient à sortir d'Australie par bateau pour potentiellement aller combattre en Syrie - on est en train d'enquêter sur ce point. On a l'obligation de tout faire pour que ces gens ne sortent pas du pays. Je sais que certaines personnes, assises sur leur canapé chez elles, vont dire : 'Pourquoi ne pas simplement les laisser tenter leur chance en mer et aller se battre en Syrie ?' On ne peut pas faire ça, on ne peut pas autoriser des Australiens à quitter l'Australie et aller soutenir le terrorisme à l'étranger. En plus, si cela se produit, si on laisse ces gens partir et se battre en Syrie et qu'ils reviennent, ils auront l'expérience du combat, des armes et des explosifs et ils seront plus radicalisés. »
 

Déterminés et inconscients

 
Ces cinq hommes sont en garde à vue, mais pour pouvoir les inculper, la police va devoir trouver des preuves qu'elle n'a pas, pour le moment. Elle a toutefois saisi un petit bateau de pêcheurs. Neil Gaughan est le chef adjoint de la police du Victoria :
 
« Ils étaient dans un bateau de sept mètres de long. Ils étaient vraiment extrêmement déterminés… Ils ont fait tout le chemin de Melbourne jusqu'à l'extrême-nord du Queensland, cela prouve à quel point ils étaient déterminés à quitter le pays. »
 
Faire la traversée du Queensland à l'Indonésie à bord d'un petit bateau, c'est une idée saugrenue de l'avis de Wayne Butcher, le maire du comté aborigène de Lockhart River, dans la péninsule du cap York :
 
« C'est un peu surprenant, très franchement. Ils n'ont aucune idée de la difficulté qu'il y a à traverser le détroit. C'est assez effrayant de penser qu'ils aient envisagé et ai même tenté le faire. Il faut être inconscient pour s'y risquer, il y a du chemin entre le cap York et l'Indonésie. »
 
C'est en effet une affaire inhabituelle, reconnaît le ministre australien de la Justice, George Brandis : « C'est la première fois qu'on fait face à une tentative de quitter l'Australie par bateau. »
 
Publicité