publicité

Australie du Sud: « ces particules se déposent sur notre peau et on les sent même sur nos dents »

Les habitants de Port Augusta sont intoxiqués par des micros particules. En cause: les déchets d'une centrale thermique déclassée.

Exaspérés, les habitants ont apostrophé le ministre de l'Environnement de l'état la semaine dernière. Ian Hunter leur a assuré que les cendres étaient moins toxiques qu'ils le croient. © ABC
© ABC Exaspérés, les habitants ont apostrophé le ministre de l'Environnement de l'état la semaine dernière. Ian Hunter leur a assuré que les cendres étaient moins toxiques qu'ils le croient.
  • Caroline Lafargue ABC Radio Australia pour NC1ère
  • Publié le
En Australie du Sud, la pollution s'intensifie à Port Augusta, une petite ville située à 320 km au nord d'Adelaïde. La centrale thermique de la ville a été déclassée et démantelée en mai dernier. L'électricien Flinders Power n'arrivait en effet plus à concurrencer les producteurs d'énergies renouvelables, subventionnés par le gouvernement de l'état. 
 
La centrale ne produit plus d'électricité, mais les déchets eux, sont toujours là. Des millions de tonnes de cendres de charbon, stockées dans des bassins à ciel ouvert, sur 250 hectares. Flinders Power a recouvert les cendres d'une pellicule chimique pour empêcher que le vent les emporte. Mais fin décembre, des tempêtes et de fortes pluies ont détruit/dissous cette pellicule protectrice. Résultat: les 14 000 habitants de Port Augusta respirent un air empoisonné. Beaucoup portent des masques. 
 
Le maire de Port Augusta, Sam Johnson, est très remonté. « Ces particules se déposent sur notre peau, on les sent même sur nos dents, donc c'est omniprésent, a dénoncé Sam Johnson sur ABC. Nous savons tous pertinemment que nos poumons ne sont pas faits pour respirer des micro particules, des cendres de charbon. Que les cendres elles mêmes soient toxiques ou non, et personnellement je pense qu'elles sont toxiques, nos poumons ne sont pas faits pour absorber des micro particules. À Port-Augusta, un petit garcon de 8 ans a du être hospitalisé parce qu'il n'arrivait pas à respirer. Donc je ne serais pas surpris que plus de personnes aillent à l'hôpital. »
 
Samedi, Flinders Power a prévenu que la pollution allait s'aggraver à cause de la météo sur Port Augusta: de très fortes chaleurs et du vent, qui a dispersé encore plus de cendres de charbon. Et pourtant, depuis fin décembre, l'électricien multiplie l'épandage de produits chimiques pour piéger les cendres dans une pellicule hermétique. Cette stratégie semble ne pas fonctionner, mais Flinders Power continuera l'épandage dans les semaines qui viennent.  

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play