En Australie, Qantas annonce la suppression de 6 000 emplois

océan pacifique
qantas
En Australie, la compagnie aérienne Qantas répond à la crise du coronavirus avec le licenciement de près de 21% de ses employés, soit près de 6 000 personnes. En plus, près de 15 000 autres vont être mises au chômage technique, surtout celles travaillant pour les vols internationaux.
En réduisant drastiquement ses effectifs, Qantas espère réunir 1,15 milliards d’euros, soit plus de 137 milliards de francs CFP pour financer son plan de redressement. La compagnie va ainsi licencier 6 000 personnes sur un total de 29 000 employés.
«  L’effondrement des revenus qui se compte en milliards de dollars ne nous permet pas de maintenir un tel volume d’emplois à terme » a indiqué Alan Joyce, le PDG de Qantas Airlines. « Outre la suppression de 6 000 emplois, près de 15 000 personnes vont être mises au chômage technique.
Aujourd'hui, nous n'avons pas de travail pour eux, mais nous en aurons dans l’avenir
".
 

L’espoir du marché national, du temps pour l’international   

Qantas mise sur une reprise du marché national. Le trafic international va attendre. Près d'une centaine d'avions vont donc rester au sol pendant un an. Les six Boeing 747 ne décolleront eux plus jamais.
« Nous sommes optimistes pour le marché national. D'ici un an, il pourrait regagner jusqu'à 70 % du niveau avant-Covid, et puis 100% l'année suivante. Le marché international va prendre beaucoup plus de temps » explique Allan Joyce. 
Comme beaucoup d'autres compagnies aériennes à travers le monde, Qantas subit une baisse vertigineuse de la demande, pour les vols internationaux.
Face à la pandémie, de nombreux pays, comme d'ailleurs l'Australie, ont fermé leurs frontières. Les réouvertures sont lentes. 
©nouvellecaledonie
Les Outre-mer en continu
Accéder au live