Avec les tensions sino-américaines, le nickel est à la traîne

nickel
NICKEL
Analyste chinoise à la Bourse des métaux de Shanghai (SHFE) ©Zhu Junxiang AFP
Les prix du nickel à la Bourse des métaux de Londres ont accentué leur baisse lors des échanges du vendredi 10 juin, les volumes négociés étant faibles notamment sur le marché de Shanghai, rapporte le négociant Marex.

C'est un sentiment plutôt négatif qui domine les marché des matières premières cette semaine. Il y a la guerre en Ukraine qui se poursuit, avec d'intenses combats dans la région du Donbass, mais les investisseurs ont surtout retenu cette phrase:

"Les relations sino-américaines sont dans un état alarmant – peut-être le pire depuis 1972," a estimé Nicholas Burns, l’ambassadeur américain en Chine.

Et l’annonce de nouvelles restrictions sanitaires dans certains quartiers de Shanghai n’a pas encouragé la remontée des cours du nickel.

La mondialisation en question ?

A la Bourse des métaux de Londres, les discussions ont porté sur une possible bifurcation de l’économie mondiale ou la "fin de la mondialisation". Une hypothèse encore improbable mais que n’exclut pas Philippe Chalmin.

L’économiste et auteur du rapport CyclOpe sur les marchés des matières premières a profité de la présentation de l'édition 2022 pour faire le bilan d’une rupture profonde qui n’épargne pas les Outre-mer. Selon lui, seule la Nouvelle-Calédonie tire un peu son épingle du jeu, grâce à la flambée des cours du nickel.  

Images Nordine Bensmail ©la1ere

Un fonds chinois parie sur la guerre

Cette flambée des cours du nickel a fait le bonheur d’un fonds spéculatif chinois. Il a gagné beaucoup d’argent en pariant sur l’invasion de l’Ukraine et en analysant les exportations russes de nickel dans les jours qui ont précédé la guerre.

Cette décision lui a permis d’enregistrer un rendement de 432%, le plus élevé cette année parmi les fonds à terme en Chine. Beijing Hede Fund Management, d’Henry Li a décidé d’acheter du nickel, pariant quelques heures avant le déclenchement des hostilités, sur une flambée des prix du métal. Le pari a porté ses fruits puisque le prix du nickel a fortement augmenté dans la semaine qui a suivi l'invasion russe le 24 février, avant qu'un pic de 250 % en un peu plus de 24 heures ne plonge l'industrie dans le chaos, conduisant la Bourse des métaux de Londres à suspendre ses échanges.

Pour la Turquie, du nickel au Kosovo

L’interruption des livraisons russes et ukrainiennes d’acier en Europe offre une opportunité à la Turquie. Le conglomérat industriel et minier turc YILDIRIM Group l’a saisi. Il a annoncé avoir signé un accord pour l'acquisition du producteur de ferronickel basé au Kosovo, NewCo Ferronikeli, le 9 juin. L'accord a été conclu avec le groupe d'investissement albanais Balfin, qui avait acquis l’usine de nickel en 2018. La Turquie, qui est le 8e producteur mondial d’acier, pourrait ainsi doper sa production d’inox à destination du marché européen. 

Nickel
Evolution des cours du nickel au London Metal Exchange (LME) ©Bloomberg via Marex Spectron

LME Nickel. 10/06/2022: 27.307 dollars/tonne -2,55 %. 

LME Nickel. 10/06/2022 évolution des cours sur 5 jours -2,89 %