publicité

Blue Boat : une saisie inédite d'ailerons de requins

C'est la première fois que des ailerons de requins ont été saisis à bord des embarcations vietnamiennes. 
Cette pêche est très réglementée. Aussi très décriée pour sa barbarie, cette pratique est illégale dans nos eaux.

  • Par Nadine Goapana
  • Publié le
Les blue boats repérés dans la zone économique exclusive australienne, ont été suivis jusque dans les eaux territoriales du Grand Lagon Nord. Vendredi 30 novembre, la marine nationale les a interceptés avec à leur bord une cargaison d'ailerons de requins et 31 fûts d'holothuries.

Des espèces protégées victimes de surpêche

L'amputation des ailerons de requins est une activité controversée qui génère une surpêche de squales. Certaines espèces sont protégées mais les morceaux de cartilage sont estimés à plus de 70 000 Fcfp le kilo. C'est l'un des produits de la pêche le plus cher au monde.

" Ils sont découpés sur des animaux vivants. Et les squales vivants sont rejetés à la mer. Ils finissent par mourir d'hémorragie, d'asphixie (...) ou  ils sont dévorés par leurs congénères."


"Les requins sont pêchés uniquement pour leurs ailerons qui valent cent fois plus cher que la chair, explique Philippe Tirard, spécialiste des squales, ils sont découpés sur des animaux vivants. Et les squales vivants sont rejetés à la mer. Ils finissent par mourir d'hémorragie, d'asphixie parce qu'ils ne peuvent plus nager pour oxygéner leurs branchies. Ou encore, ils peuvent être dévorés par leurs congénères".

Reportage Lorelei et Patrick Nicar
Pêche illégale d'ailerons de requins

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play