publicité

La botanique à portée de clic

Avis aux botanistes en herbe: ils peuvent désormais aider à identifier les plantes, endémiques et indigènes, de Nouvelle-Calédonie. L’association Endemia et la plate-forme Pl@ntNet viennent de lancer une application en ce sens.

© NC la 1ère / Carawiane Carawiane
© NC la 1ère / Carawiane Carawiane
  • Dave Waheo-Hnasson, avec F.T.
  • Publié le , mis à jour le
Quelle est cette fleur croisée au détour d’une promenade en forêt? Comment s’appelle cette plante du jardin? Plus besoin d’avoir une encyclopédie sous la main pour identifier un échantillon de la flore: l’appli Pl@ntNet a été adaptée au Caillou. Cette application pour smartphone a été enrichie de 2400 espèces locales sur plus de 3400. Qu’elles soient indigènes (c’est-à-dire présente naturellement ici, mais aussi ailleurs dans le monde) ou endémiques (c’est-à-dire unique à un milieu). 
 

Mode d'emploi

Shankar Meyer est le coordonnateur de l'association Endemia qui a collaboré à l'adaptation de l'appli à la Calédonie. Il explique la marche à suivre. «Vous dégainez votre smartphone, vous ouvrez votre application, vous prenez une photo de la plante», décrit-il. «Il faut que ce soit suffisamment proche, qu’on voie bien les détails. Vous chargez la photo dans l’application. Vous précisez ce que vous avez pris (feuille, fleur, fruit) et vous envoyez la requête. Le système va vous renvoyer une liste de possibilités de ce que peut être la plante.»
 

Encore beaucoup à découvrir

On peut ainsi contribuer à immortaliser les 1 000 sortes de végétaux calédoniens qui ne l’ont pas encore été. Ou aider à en découvrir. Les botanistes considèrent que sur cent plantes dans le monde, au moins une est endémique à la Nouvelle-Calédonie. Mais aussi qu’une nouvelle espèce endémique au Caillou est découverte… chaque mois! 
 

Participatif

Un chantier qu’ils ont voulu rendre participatif. Les données récoltées pourront servir à des projets scientifiques, par exemple étudier les maladies qui frappent nos espèces endémiques.  L’application permet également identifier des espèces exotiques - c’est-à-dire introduites, que ce soit de façon délibérée ou par accident - en renvoyant sur une liste globale. Car elle existe depuis déjà six ans en métropole. 
 

Présentation

Cette appli sera présentée au public samedi, de 9 heures à 11 heures, au parc forestier, en présence de Pierre Bonnet. Chercheur au Cirad, le Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement, il est le coordonnateur national de l'appli. 

Le reportage de Dave Waheo-Hnasson et Sylvie Hmeun.
APPLI FLORE CALEDONIENNE

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play