Calédonie ensemble réclame des bilatérales avec l’État

référendum
Calédonie ensemble en conférence de presse ce lundi 19 septembre.
Calédonie ensemble en conférence de presse ce lundi 19 septembre. ©Dave Waheo-Hnasson et Gaël Detcheverry
Après les indépendantistes, le groupe politique Calédonie ensemble demande à son tour à participer à des bilatérales avec l'État.

Calédonie ensemble a tenu une conférence de presse, ce lundi, pour faire savoir que le parti a écrit à Jean-François Carenco, ministre délégué en charge des Outre-mer, afin d'obtenir des discussions bilatérales avec l’État. Le groupe politique veut se saisir de cette rencontre pour "pouvoir exposer la conception de la sortie de l’Accord de Nouméa qui est la nôtre", indique Philippe Dunoyer, porte-parole du mouvement. L’occasion donc "d’exposer nos visions institutionnelles, politiques, géostratégiques, économiques, environnementales", précise-t-il.

Calédonie ensemble ne souhaite pas que les bilatérales soient réservées à certains. "Il ne faudrait pas, et c’est un point important, qu’il n’y ait que des bilatérales avec les formations indépendantistes, voire qu’avec le FLNKS. Il ne faut pas qu’il y ait une forme de monopole ou d’exclusivité", estime-t-il. "Il est important que chaque groupe du Congrès puisse être entendu", souligne le parti. 

Cette annonce intervient une semaine après la visite en Calédonie de Jean-François Carenco. Le ministre délégué avait alors confirmé la tenue de bilatérales avec les indépendantistes avant l’organisation d’un comité des partenaires en octobre prochain à Paris. 

Philippe Dunoyer, député et porte-parole de Calédonie ensemble.

Calédonie ensemble et les bilatérales ©NC la 1ère