Calédoniens ailleurs : Emmanuelle Larrouy de Oliveira, l’amour donne des ailes

diaspora
Calédoniens ailleurs : Emmanuelle Larrouy de Oliveira, l’amour donne des ailes
La Calédonienne et son mari Cassio. ©Emmanuelle Larrouy de Oliveira
De nombreux jeunes font le choix de quitter la Nouvelle-Calédonie. Les raisons sont multiples. Mais qui sont ces Calédoniens qui tentent l’aventure ailleurs ? Cette semaine, Emmanuelle Larrouy De Oliveira, copropriétaire d’un ecolodge en charge du marketing.
« Avant le Brésil, je n’avais jamais vécu ailleurs qu’en Nouvelle-Calédonie ».  Emmanuelle  s’imaginait passer toute sa vie  sur le Caillou.  Mais l’amour a changé ses plans et elle vit désormais au Brésil avec son mari.

Née et élevée à Nouméa, la Calédonienne s’inscrit à l’UNC après le bac. Elle y obtient le CAPES de professeur d’anglais en 2009. Mais au début de ses études, la jeune femme fait une rencontre qui bouleverse son futur.  En octobre 2005, elle s’envole pour la Nouvelle-Zélande perfectionner son anglais. Dans son école de langue, elle croise Cassio, Brésilien, barman de profession. Les amoureux vivent une brève histoire persuadés qu’ils ne se reverront plus. Mais, le jeune homme rend rapidement visite à Emmanuelle sur le Caillou et l’invite dans son pays.  L’étudiante accepte et visite le Brésil à la fin de l’année 2006. A son départ, le couple se sépare bons amis. Jeunes et réalistes, ils estiment qu’une relation longue distance est compliquée et infaisable. Deux ans et demi plus tard, les ex-amoureux se retrouvent par hasard en France alors qu’Emmanuelle vient passer les oraux du CAPES. Pour la Calédonienne, c’est le déclic.
Le couple s'apprête à fêter ses 5 ans de mariage
Le couple s'apprête à fêter ses 5 ans de mariage ©Emmanuelle Larrouy de Oliveira
La professeure réalise qu’elle l’aime encore et le lui dit. Mais Cassio, pragmatique, rentre au Brésil. Leur histoire prend une nouvelle tournure quand le jeune homme contacte Emmanuelle deux mois plus tard et lui propose de la rejoindre. Elle accepte à la fois excitée et méfiante. « J’étais prudente car c’est un aventurier dans l’âme mais il venait pour moi. » L’alchimie opère alors. « C’était magique d’autant plus que personne y compris nous ne croyaient forcément à notre histoire. »  Le couple se marie le 22 octobre 2011 à Nouméa. Emmanuelle en poste à Boulari, Koutio et  au lycée de Pouembout encourage son époux à travailler.  Cassio, qui étudie le français au Prépac, se lance comme barman à domicile.  Alofe Tele est lancé avec succès. Le Brésilien songe à ouvrir un bar mais se heurte aux obstacles administratifs.  Le jeune homme réfléchit à son avenir. Il propose à Emmanuelle de partir au Brésil.
La Calédonienne aime la douceur de vivre d'Ubatuba
La Calédonienne aime la douceur de vivre d'Ubatuba qui lui rappelle son pays ©Emmanuelle Larrouy de Oliveira
La Calédonienne se met en disponibilité et en 2014, le couple s’installe à Ubatuba. Dans cette région, la demande touristique est forte, ils ont l’idée de créer à quatre un ecolodge qui proposerait camping, bungalows et restaurant.  Les amoureux et leurs amis rencontrés sur le Caillou, Laurent Segura et Magali Falco, achètent un immense terrain à Ubatumirim. Orityba Eco-Camping est né. Emmanuelle, qui parle portugais, gère la partie marketing et divulgation de l'entreprise, tout en donnant des cours d’anglais la semaine. La jeune femme reste réaliste. Si leur projet ne marche pas, ils rentreront en Nouvelle-Calédonie. En attendant, le camping ouvrira bientôt ses portes et le couple soufflera ses cinq ans de mariage en octobre. « Parfois, on s’étonne d’être toujours ensemble mais nous sommes très heureux et avons hâte d’élever nos enfants dans cet amour »
Pour découvrir le projet d’Emmanuelle et Cassio cliquez ici.
 
Emmanuelle nous fait visiter Orityba Eco-Camping: 
Calédoniens ailleurs : Emmanuelle Larrouy de Oliveira, l’amour donne des ailes
Par ambre@lefeivre.com 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live