Une campagne touristique qui rapporte 100 millions

tourisme
Campagne touristique
Après deux mois de promotions et d’offres exclusives, Nouvelle-Calédonie Tourisme Point Sud dresse le bilan de campagne qui a généré 100 millions de chiffres d’affaires.
Du 18 mai au 18 juillet, plus de 150 offres ont été proposées pour tenter de relancer le tourisme local, touché de plein fouet par la crise sanitaire. « Enfin libres de se retrouver, d’en profiter et d’explorer », tel était le slogan de la campagne « Sweet Home », qui semble avoir été entendu par beaucoup de Calédoniens.
Grâce à des offres touristiques exclusives, une centaine de prestataires locaux a enregistré au total un chiffre d’affaires de 100 millions de francs.
 

Bourail et Kunié en tête 

Au palmarès des destinations les plus prisées : Bourail et l’Ile des pins, qui totalisent 70% des ventes. Il faut dire que le Betico proposait l’une des prestations les plus attractives pour Kunié : des billets aller-retour à -50% et -60%.
« Nous avons déjà vendu 300 billets sur la première vague, sur une période d’un mois et puis par la suite, nous avons renouvelé notre opération avec la promo flash de -50%  et nous avons vendu le même nombre de billets en seulement deux jours via la plateforme », indique Stéphanie Leclerc, directrice commerciale du Betico.
 

62 000 internautes

Plus de 62 000 internautes se sont rendus sur la plateforme de réservation en ligne pour profiter de bons d’achats et de packages valables dans près de vingt communes de la province sud.
Parmi les différentes offres touristiques, le poste hébergement est celui pour lequel les Calédoniens ont le plus dépensé. Il représente 47 % des ventes, suivi des loisirs (24 %), puis la restauration et le transport.
« L’objectif était de générer de la trésorerie immédiate pour nos prestataires locaux, rappelle Julie Laronde, directrice de NCTPS. 
Je pense que cette campagne aura permis aussi de modifier la perception des Calédoniens par rapport à leur tourisme puisqu’ils ont pu découvrir de nouveaux lieux qui étaient méconnus ou des prestataires qui étaient en dehors des circuits de commercialisation. »
Si cette campagne a permis à certains de passer un cap difficile après la crise sanitaire, le chemin est encore long pour beaucoup de professionnels. Une seconde opération baptisée « Evasion Sud » démarre le 5 septembre prochain. Objectif : consolider un peu plus le tourisme local.

Le reportage de Lizzie Carboni et Laura Schintu
©nouvellecaledonie

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live