nouvelle calédonie
info locale

La cargaison de cocaïne valait douze milliards

trafic de drogue
Déchargement du Vendémiaire drogue saisie cocaïne 1,4 tonne 1er août 2017 photo LNC
La drogue saisie, débarquée du Vendémiaire. ©Les Nouvelles calédoniennes / Jacquotte Sampérez
On en a appris davantage, ce mardi en fin de journée, sur la saisie de cocaïne réalisée par les forces armées de Nouvelle-Calédonie à bord d'un voilier. Avec 1400 kilos interceptés, jeudi dernier au large des Tonga, il s’agit bel et bien d’un nouveau record au niveau local.
C’est l’équivalent de douze milliards de francs CFP qui a été saisi sur un voilier, en haute mer, au large des îles Tonga. Le bateau, un Atlantic 55 battant pavillon de Gibraltar, était étroitement surveillé depuis trois semaines. «Son équipage, composé de quatre hommes de nationalité lituanienne et lettone a attiré l’attention des autorités militaires françaises pour avoir navigué sans escale depuis le canal de Panama, a détaillé le vice-procureur Hervé Ansquer. Et pour avoir annoncé vouloir refaire route directement vers l’Australie, malgré une avarie.»

Assaut du Vendémiaire

Il est alors apparu que l’un des membres d’équipage avait été suspecté de trafic de stupéfiants. Les forces armées de Nouvelle-Calédonie ont attendu que le voilier entre dans leur secteur d’intervention pour lancer l’assaut, jeudi 27 juillet, à bord de la frégate Vendémiaire de la Marine nationale.

Carte Pacifique Sud
Repéré vers les Tuamotu, le voilier a été arraisonné au large de Tonga. ©Google Earth

Quel marché ?

Après la découverte de la cargaison, précise le représentant du Procureur, «les quatre membres d’équipage ont été aussitôt placés en rétention», et escortés à Nouméa où leur garde-à-vue a commencé hier. L’enquête est désormais entre les mains de la section de recherches, et du groupe d’intervention régional de Nouméa. Les enquêteurs devront notamment déterminer à quel marché la drogue interceptée était destinée.

Sept fois plus qu'en 2012

Pour rappel, le précédent record avait été établi en 2012, avec la découverte de 200 kilos de cocaïne au large des côtes calédoniennes. Un chiffre sept fois moins élevé que cette nouvelle saisie.
Publicité