publicité

La filière coréenne de la SMSP : les comptes sont-ils en équilibre ?

Les mines perdent de l'argent tandis que l'usine calédonienne de Corée affiche un excédent brut d'exploitation positif  (EBE - indiquant la rentabilité du système de production d'une entreprise).

© NC 1ère
© NC 1ère
  • Publié par Nadine Goapana - analyse d'Olivier Joneman
  • Publié le , mis à jour le
La filière coréenne de la SMSP repose sur les performances de ses deux filiales qu'elle détient en partenariat avec le coréen POSCO.
La SMSP possède  51% du capital de la NMC et de la SNNC contre 49% détenu par le sidérurgiste POSCO.
La SMSP étant détenue à 100% par la province Nord.


La NMC: Nickel Mining Compagny

La Nickel Mining Compagny est la co-entreprise minière qui extrait le minerai et fournit le minerai à l'usine calédonienne de Corée. La NMC accumule les pertes depuis plusieurs années, et c'est encore le cas en 2016 avec un résultat négatif de 2 milliards avant paiement des intérêts, des taxes et des amortissements.

Un coût de production trop élevé 
La principale raison de ce déficit chronique est  le coût de production trop élevé de la société minière :
  • en 2015 : 15 000 dollars / la tonne pour un prix moyen du nickel établi à 11 700 dollars / la tonne.
En 2016, la NMC a réduit ses coûts :
  • 12 400 dollars / l tonne produite alors que le cours moyen du nickel est inférieur à 9 500 dollars / la tonne sur les 10 premiers mois de l'année.
Une production à perte
La société produit à perte mais elle produit davantage : 3 millions de tonnes entre janvier et novembre, soit 23% de plus qu'en 2015.

ramener , en 2017, son coût de production à 10 000 dollars / la tonne.

En 2016, la société minière a engagé un plan d'économie d' 1,2 milliard.
Et pour 2017, un second plan d'économie de 2 milliards. 

La société minière a également investi 17 milliards de F CFP pour ramener l'an prochain son coût de production à 10 000 dollars / la tonne.


La SNNC : Société Nickel Nouvelle-Calédonie Corée

La Société Nickel Nouvelle-Calédonie Corée, est l'usine calédonienne de Corée qui transforme le minerai de la NMC en métal.
De janvier à novembre 2016, l'usine a produit 41 851 tonnes de ferronickel , soit 20% de plus qu'en 2015.

Un (EBE) excédent brut d'exploitation positif
L'EBE indique la rentabilité du système de production d'une entreprise. Ce dernier est positif et il s'établit à 5 milliards 100 millions.
Son coût de production s'élève à 9 469 dollars.

Depuis octobre, les cours du nickel oscillent entre 11 000 et 12 000 dollars / la tonne.
Si cette tendance se maintient l'an prochain, la filière coréenne de la SMSP devrait renouer avec les bénéfices.



Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play