publicité

Le concept de langue calédonienne lance le séminaire sur les «pluralités sociales»

L'université de la Nouvelle-Calédonie dédie toute la semaine un séminaire aux «pluralités sociales». Organisé en partenariat avec le Canada, il a donné lieu ce lundi à un débat très animé. Le thème: «Ces accents qui dérangent…»

Sur l'affiche du séminaire. © DR
© DR Sur l'affiche du séminaire.
  • Jeannette Peteisi, avec F.T.
  • Publié le , mis à jour le
Les langues, les pratiques culturelles, les identités… L’université de Nouville a ouvert ce lundi un séminaire qui va explorer les «pluralités sociales» jusqu’à vendredi soir. Un colloque organisé en partenariat avec l’université de Moncton, au Canada, d’où sont venus des intervenants acadiens. Il a commencé fort: les discussions ont été nourries pour savoir s’il existait une langue calédonienne. Un atelier sur «ces accents qui dérangent…», avec un débat entre les étudiants en licence 3 d’anglais.
Le reportage radio de Jeannette Peteisi.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play