publicité

Vers un consensus favorable autour du tourisme de croisière aux Chesterfield ?

Le 26 juillet dernier, le 7e comité de gestion du parc de la Mer de Corail a dégagé "un consensus favorable à l'ouverture de Chesterfield Bellona au tourisme de croisière". Décision dénoncée dans un communiqué émis par EPLP. L'association y dénonce aussi l’insuffisance de mesures de protection.

L'île longue des Chesterfield. © Société calédonienne d'ornithologie
© Société calédonienne d'ornithologie L'île longue des Chesterfield.
  • N.G et F.M
  • Publié le , mis à jour le
Le haut-commissaire de la République en Nouvelle-Calédonie, M.Thierry Lataste, et le président du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, M.Philippe Germain, ont présidé le 7ème comité de gestion du parc naturel de la Mer de Corail à Nouméa. Un comité réuni le 26 juillet dernier.
 
© mer-de-corail.gouv.nc
© mer-de-corail.gouv.nc

A l'ordre du jour

Ce 7e comité de gestion du parc naturel de la Mer de Corail devait :
  • émettre un avis définitif  sur le classement des récifs du Parc et
  • présenter une proposition du comité scientifique.
Les membres représentants les institutions, les coutumiers, les acteurs socio-professionnels et les associations environnementales ont participé à cette réunion qui fait suite à la consultation publique sur le projet de classement en réserve naturelle et intégrale.
 
© Gouv.nc
© Gouv.nc
L'association EPLP y a participé. Elle déplore que ses observations critiques n'ont fait pas l'objet de débats. Dans un communiqué, EPLP dénonce l'attitude du président du gouvernement :

aucune réponse n’a été apportée aux nombreuses questions de fond que nous avons posées le 10 juin 2018 dans notre lettre ouverte, par exemple :
Quid des membres en conflits d’intérêt siégeant au comité (acteurs économiques) et participant aux décisions qui les concernent ?
Quid des études d’impacts (socio-économiques, et environnementaux) non réalisées ? Quid du conseil scientifique pas encore désigné et donc pas consulté ?
Etc.
Ces inconnues pourtant de taille n’ont pas empêché le comité (sauf deux associations locales dont EPLP -2-) de « dégager un consensus » (dixit sans rire M. Germain !) favorable à l’ouverture de Chesterfield Bellona au tourisme de croisière (3).



« Un consensus favorable à l’ouverture de Chesterfield Bellona au tourisme de croisière ». C’est ce qui ressort du 7e comité de gestion du parc de la mer de corail.
Une décision dénoncée par EPLP qui espérait des amendements de fond sur la protection de ce sanctuaire marin.
Les précisions de Martine Cornaille par téléphone.

L'itinéraire de cette croisière, depuis Auckland jusqu'à Nouméa. © Ponant
© Ponant L'itinéraire de cette croisière, depuis Auckland jusqu'à Nouméa.


Martine Cornaille dénonce une lecture biaisée des résultats de la consultation publique destinée à recueillir l’avis des Calédoniens.

EPLP attend désormais la publication des arrêtés du gouvernement pour les soumettre à son conseil d’administration. Ensemble pour la planète étudiera les possibilités juridiques de les attaquer.


 








 

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play