Covid-19 : à partir du 24 janvier, évolution des mesures face à un cas positif

gouvernement de nouvelle-calédonie
Siège du gouvernement calédonien, 8 juillet 2021
Le siège du gouvernement calédonien route des Artifices, jeudi 8 juillet. ©Ava Skoupsky / NC la 1ere
Le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie dresse ce mercredi un point alors que la situation épidémique s'accélère. Le passage en phase 3 est annoncé à compter de lundi prochain, en ce qui concerne la prise en charge des personnes détectées positives ou qui ont été en contact avec un cas positif. La durée d'isolement variera en fonction du statut vaccinal.

Crèches, centres de vacances, entreprises : depuis le 10 janvier, le gouvernement constate la multiplication de clusters. La situation épidémique s'accélère, a-t-il confirmé à la presse ce mercredi 19 janvier, alors que le taux d'incidence sur sept jours a fait un nouveau bond, de 284 à 380. En vingt-quatre heures, encore 370 nouveaux cas sont signalés, portant le nombre de cas jugés actifs à 1 417.

Un temps d'isolement variable

Avec quel variant ? Probablement delta et omicron à part égale. Par conséquent, l’exécutif calédonien annonce le passage en mesures de phase 3 à compter du lundi 24 janvier, soit la semaine prochaine, en ce qui concerne le traitement des cas positifs et de leurs personnes-contacts.

Qu’est-ce que ça veut dire ? Que le temps d'isolement va être adapté, de façon à "permettre la continuité de vie, notamment la continuité au travail" tout en s'efforçant de freiner la circulation du virus. Adapté en fonction du statut vaccinal, notamment. Avec cette indication : la vaccination aurait 30% d'efficacité face à Omicron avec deux doses et 75% avec trois doses.

Pour les cas détectés positifs

  • Si vous êtes Covid +, avec un schéma vaccinal complet : isolement de sept jours, puis sept jours de mesures barrières strictes. Pas de test à l'issue. Levée possible du confinement au bout de cinq jours si vous ne présentez pas de signe depuis quarante-huit heures et faites un test négatif à J5.
  • Si vous êtes Covid + et non-vacciné ou avec un schéma vaccinal qui n'est pas complet : isolement de dix jours, puis sept jours de mesures barrières strictes. Pas de test à l'issue. Levée possible du confinement au bout de sept jours si vous ne présentez pas de signe depuis quarante-huit heures et faites un test négatif à J7.
  • Pour les enfants de moins de douze ans : isolement de sept jours, puis sept jours de mesures barrières strictes. Pas de test à l'issue. Levée possible du confinement au bout de cinq jours si l'enfant ne présente pas de signe depuis quarante-huit heures et fait un test négatif à J5.

Pour les "personnes-contacts à risque de transmission"

  • Si la personne a un schéma vaccinal complet : pas de quarantaine, mesures barrières strictes, télétravail si possible. Test initial puis auto-test à deux et quatre jours du dernier risque (à confirmer s'il est positif).
  • Si la personne n'est pas vaccinée ou a un schéma vaccinal qui n'est pas complet : quarantaine de sept jours à compter du dernier risque, sans dérogation possible, même pour les travailleurs prioritaires ou essentiels et les personnes asymptomatiques. Test initial puis à sept jours. Sortie de quarantaine si ce test à J7 est négatif.
  • Pour les enfants de moins de douze ans : pas de quarantaine, mesures barrières strictes. Test initial puis auto-test à deux et quatre jours du dernier risque (à confirmer s'il est positif).

À ce stade, 76,18% de la population vaccinable, soit 65,05 % de la population totale ont reçu un schéma complet.

Retrouvez le reportage de Karine Arroyo et de Carawiane Carawiane :

©nouvellecaledonie