Danser une minute pour lutter contre le coronavirus

danse
New Caledonian dance contest online
©NCla1ère
C'est un concours de danse lancé sur Instagram depuis la Nouvelle-Calédonie en cette période de crise sanitaire. Il propose aux participants de créer et publier une chorégraphie d'une minute autour du thème de la lutte contre le Covid-19. Les présélections ont débuté. 
Danser, malgré la crise sanitaire et malgré l’annulation d’une bonne partie des événements culturels. C’est avec cette idée en tête que Kevin Tessier a créé, en compagnie de la société artistique Arte Preciosa le « New Caledonian dance contest online »(NCDCO), un concours de danse sur les réseaux sociaux.
 

Ouvert à tous

« Le concours est ouvert à tout le monde, toutes tranches d’âge, tous niveaux. C’est amateurs, professionnels, débutants, et même non-danseurs, parce qu’il y a des gens qui même s’ils ne sont pas danseurs savent bouger » explique Kevin Tessier, danseur et organisateur du concours. « Le but, c’est vraiment de tout le monde se réunir et de partager autour de la danse ».
Affiche New Caledonian dance contest online
©DR
 

L’art pour s’exprimer 

Pour participer à ce Battle en ligne, une vidéo publiée sur les réseaux sociaux suffit. Le danseur, en solo, devra trouver une chorégraphie originale d’une minute maximum, et ayant pour thème principal la lutte contre le Covid-19. 
Au-delà de la simple compétition, ce concours veut offrir la possibilité aux gens d’explorer leur créativité.
« On peut tout exprimer à travers de l’art en général, que ce soit la danse ou la musique, on peut tout. Il y en a qui se servent de l’art pour s’évader, il y en a qui se servent de l’art pour parler ou juste comme un sport, comme une passion. On peut tout faire avec la danse » s’enthousiasme Kevin Tessier. 
 

Transmettre un message 

Parmi les participants au concours, le jeune Dylan Rouvoune. A tout juste 20 ans, ce passionné de danse est habitué à créer ses propres chorégraphies. Il a déjà envoyé sa vidéo aux organisateurs.
« J’étais habillé avec un bandana. C’est pour vraiment décrire qu’il faut porter un masque, faire attention. Et des gants aussi. Avec ma danse, je voulais vraiment transmettre un message de lutte contre le Covid-19 et de faire attention aussi ».
« Ça m’a aussi permis de chercher autre chose dans ma danse, et c’est avec des choses comme ça qu’on évolue » poursuit le jeune danseur. 
Dans les semaines à venir, le concours se déroulera en plusieurs étapes. La phase de présélection a été prolongée jusqu'au 29 mai prochain. 
Le reportage de Laura Schintu et Lizzie Carboni. 
©nouvellecaledonie