Décès de Sir Michael Somare, le premier Premier ministre de Papouasie Nouvelle-Guinée

océan pacifique
Décès Sir Michael Somare PNG
©NCla1ère/CC/Google Maps

Sir Michael Somare est décédé ce vendredi à 84 ans. Surnommé le Père de la Nation, il avait dirigé le pays après son indépendance en 1975 et avait occupé le poste de Premier ministre à plusieurs reprises.

Né en 1936 à Rabaul, rien ne prédestinait Michael Somare à son destin. Fils de policier, enseignant puis journaliste, il entre en politique en 1968 en étant élu au Parlement avant de diriger la province du Sepik oriental.

Premier ministre

En 1973, la Papouasie-Nouvelle-Guinée (alors sous souveraineté australienne), accède à l'autonomie, et Somare devient « Chief Minister ». Il mène le pays à son indépendance en 1975 et devient ainsi le premier Premier ministre du pays à 39 ans. 
Un poste qu’il occupera à quatre reprises, sur une période de dix-sept ans, jusqu’en 2011. 

Sur cette photo de 1974, Sir Michael Somare, qui allait devenir le tout premier Premier ministre de la Papouasie Nouvelle-Guinée, agite le drapeau de son pays sur le point de devenir indépendant, en compagnie des élèves d'une école. (Denis Williams' estat
Sur cette photo de 1974, Sir Michael Somare, qui allait devenir le tout premier Premier ministre de la Papouasie Nouvelle-Guinée, agite le drapeau de son pays sur le point de devenir indépendant, en compagnie des élèves d'une école. ©Denis Williams' estat

Les hommages 

L’actuel Premier ministre papou, James Marape, a décrété une période de deuil national et appelle à « une semaine de silence, de paix et de calme alors que nous rendons hommage à cette personne à qui le pays doit beaucoup ». 

Parmi les hommages, celui du Premier ministre australien Scott Morrisson qui salue un « grand ami de l’Australie ». 

 
L’ancien correspondant d’ABC en Papouasie Nouvelle-Guinée, Sean Dorney souligne également l’importance de l’homme d’Etat.
« Sir Michael est absolument unique et il n’existe personne dans le reste du Pacifique ou en Australie ou en Nouvelle-Zélande dont la carrière politique approche même la sienne » commente le journaliste. « Ce n’est pas juste sa longévité, mais il a réellement tiré le pays vers l’indépendance et je pense pas que les gens réalisent combien la situation était difficile », évoquant un pays particulièrement complexe.

« Grand chief »

Surnommé par son peuple « le Chef » et le « Père de la Nation », il était aussi l’une des deux personnes en Papouasie Nouvelle-Guinée à porter le titre officiel de «Grand Chef ».
Elevé au rang de chevalier par la Reine Elisabeth II en 1990, Sir Michel Somare a succombé à un cancer du pancréas détecté récemment. 

Sir Michael Somare et la Calédonie

Michael Somare est venu à plusieurs reprises en Nouvelle-Calédonie. 

Le récit de Brigitte Whaap 


«Artisan de la construction régionale»

Ajoutons que la semaine suivante, le gouvernement calédonien a salué à son tour sa mémoire. «Le Pacifique perd un grand responsable politique», a-t-il transmis par communiqué. «Artisan de l’unité nationale papouasienne, mais aussi de la construction régionale océanienne, avec toujours comme objectif la recherche du consensus et de la résolution pacifique des conflits.»