publicité

Défi KITE, Titouan Galéa 6e d’une course d’anthologie.

Le Kiteboarder Calédonien Titouan Galéa, a bravé tout ce week-end  à Gruissan (Aude), une Tramontane  en furie. Les 300 compétiteurs du défi KITE ont affronté des rafales à plus de 50 nds. Longtemps 4e, il termine finalement 6e sur son kite à foil, d'une épreuve 2016, culte.

Départ du Défi KITE par 40 à 50 nds de vent © Bernard Biancotto - Defikite.org
© Bernard Biancotto - Defikite.org Départ du Défi KITE par 40 à 50 nds de vent
  • Par Christian Favennec
  • Publié le , mis à jour le
Le Défi KITE, c'est LE rendez-vous de l'année pour tous les fondus de Kite boarding. Le principe est simplissime : Un départ donné face à la plage de Gruissan et ses bungalows devenus mythiques, grâce au film "37,2 le matin", de Jean Jacques Beinex avec Béatrice Dalle et Jean-Hugues Anglade. Une bouée à virer, après un long bord de 10 km le long de la plage, puis le retour vers la bouée de départ. On effectue 2 fois le parcours pour atteindre une distance totale de 40km.
Toutes les catégories de kite sont représentées, aussi bien freestyle (twin tip), race ou à foil. Cette année, ce sont 300 kiteboarders qui se sont élancés pour une épreuve, qui fera date.

kite à foil par 50 nds de vent © Bernard Biancotto-defikite.org
© Bernard Biancotto-defikite.org kite à foil par 50 nds de vent


La Tramontane se fâche.

40, 50, 55 noeuds... Le vent s'est déchainé tout au long de ce week-end, qui aura mis les organismes des concurrents comme des organisateurs, à rude épreuve. L'organisation, qui a préféré raccourcir le parcours de moitié pour soulager tout le monde, mais qui a quand même lancé les courses dans ces conditions titanesques.
Les coureurs, auront dû sortir leur plus petites ailes pour lutter avec cette Tramontane digne d'un ouragan. 3,00 m2, voir 2,50 m2, autant dire, un mouchoir de poche pour ces kiteboarders. Certains se demandant même si l'aile était indispensable, et si les fils seuls n'étaient pas suffisants.

Titouan dans le coup. Les jeunes au pouvoir.

Le Calédonien Titouan Galéa, bien que plus habitué aux 15-25 noeuds de l'alizé du lagon, aura été à la bagarre pour le podium durant tout le week-end. 4e à la fin de la 1ere journée (le samedi), Il va prendre la 5e place de la 3e manche, mais ce sera insuffisant pour monter sur le podium.
Devant lui, aux 2 premières places, on va retrouver les 2 meilleurs jeunes Francais, Axel Mazella et Théo de Ramecourt, le champion et le vice-champion de France  jeunes 2015. Ceux-la même, qui l'avaient devancé lors de sa 3e place à ces même championnats de France.
Pour la 3e place, ce n'est rien de moins qu' Alexandre Caizergues, le recordman du monde de vitesse en kite (56,62 nds, soit 104,86 km/h) qui s'en empare.
Titouan Galéa en foil sur le lagon de Nouvelle Calédonie par Patrice Morin © Patrice Morin
© Patrice Morin Titouan Galéa en foil sur le lagon de Nouvelle Calédonie par Patrice Morin

En 2016, Le kite Calédonien au top
Pauline Valesa (18 ans), avait ouvert la voie avec son titre de championne du monde juniors de kite freestyle, il y a 3 semaines à Saint Pierre la Mer (Aude). Antoine Mermet (13 ans), l'avait suivi avec un titre de vice-champion du monde (categorie 9-13 ans) freestyle à cette même compétition.
C'est maintenant en kite à foil, qu'un Calédonien, Titouan Galéa, s'illustre avec les meilleurs Français de cette discipline, qui pourrait être Olympique au JO de 2020 au Japon.


Sur le même thème

publicité
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play