Élection du nouveau gouvernement : mode d'emploi

congrès de nouvelle-calédonie
Gouvernement
©NC la 1ère

C'est donc mercredi 17 février prochain, à 15 heures dans l'hémicycle de la province Sud, que le congrès est convoqué en séance publique pour procéder à l'élection des membres du 17e gouvernement de la Nouvelle-Calédonie. Mode d'emploi.

Ce sont les 54 élus du Congrès qui vont élire les membres de ce 17ème gouvernement. Auparavant, le 11 février, c’est par une délibération que le nombre de ses membres aura été fixé. Nombre compris entre 5 et 11. Depuis l’Accord de Nouméa, tous les gouvernements ont été formés de 11 membres à l’exception du gouvernement Frogier en 2002 qui n’en comptait que 10.

Gouvernement
©NC la 1ère

Quatre groupes d'élus

Qui est éligible ? Seuls les quatre groupes d’élus actuellement constitués sont habilités à présenter des listes de candidats. Sachant que les élus non-inscrits peuvent apparaitre sur la liste d’un groupe qu’ils auraient choisi de rejoindre pour l’occasion. A l’image de l’Eveil océanien, et ses trois élus, et qui avait obtenu une place au gouvernement sur la liste Avenir en Confiance. Et qui pourrait récidiver sans que l’on sache encore avec quelle liste. Un choix qui se voudra avant tout pragmatique. « A situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle, qui requiert des hommes exceptionnels, qui arrivent à se détacher de cette question de l'avenir institutionnel. Pour régler les problèmes qui sont face à nous », explique Vaimu'a Muliava, de l'Éveil océanien. 

Gouvernement
©NC la 1ère

Date limite le 11 février

La date limite de dépôt des listes de candidats pour cette élection est fixée au jeudi 11 février à minuit. On aura alors une idée de la composition de ce 17e gouvernement car les équilibres ne devraient pas varier. Quatre élus pour l’avenir en confiance, un pour Calédonie Ensemble, trois pour l’UC FLNKS, deux pour l’UNI. Le 11e siège revenant à l’Eveil océanien. Qui au final pourrait décider de la présidence.

Le reportage de Bernard Lassauce :