Engagement, féminisme, messages : Olympe, membre du collectif Collage de Mass, invitée de la matinale

invités de la rédac
Olympe (prénom d'emprunt), membre du collectif Collage de Mass, le 11 mars 2022.
Olympe (prénom d'emprunt), membre du collectif Collage de Mass. ©Nouvelle-Calédonie la 1ère
Olympe (prénom d’emprunt), membre du collectif Collage de Mass, était l’invitée de la matinale radio du 11 mars. Membre actif de ce groupe composé à 100 % de femmes, elle participe aux actions, aux collages de phrases choc sur les murs de la ville avec un objectif : continuer de dénoncer les violences et les inégalités envers les femmes.

Collage de Mass, c’est un collectif créé en février 2021 pour "véhiculer des messages, faire comprendre qu’il y a encore du chemin pour nous les femmes, pour avoir les mêmes droits que les hommes". Leur action passe par une démarche illégale : coller des messages en lettres rouges sur les murs de l’espace public. Avec l’ambition de jouer un rôle dans la prise de conscience de la société calédonienne. Quelques points à retenir de cet entretien.

L’illégalité, une force

Coller des messages pendant la nuit sur les murs de la cité est interdit. Pour autant, pas d’autre option, estime Olympe… "Il faut agir parce qu’on ne nous laisse pas nous exprimer. Et c’est un processus cognitif. Un message sur le mur, automatiquement, vous allez le lire." 

En un peu plus d’un an d’existence, les messages de soutien se sont démultipliés. Jusqu’aux forces de l’ordre qui font preuve de bienveillance : les interpellations ne sont jamais allées au-delà d’un relevé d'identité.

La sororité au cœur de l’action

Parmi les messages, on peut lire "MASS ON TE CROIT". Simple et efficace. "C’est le genre de message que l’on veut véhiculer, on te croit et on est là pour toi." 

Un esprit de corps, de sororité, que la quarantaine de militantes affichent sur les murs et qu’elles vivent entre elles. "Dans notre collectif, elle est très présente. La sororité, c’est le soutien féminin, féministe. Pour moi c’est une thérapie parce qu’on parle de tout. Ça fait du bien et on se sent utile. Ça a changé ma vie."

Des messages pour tous

Femmes, hommes, autorités, tout le monde est ciblé. "On veut toucher le plus de monde possible. C’est comme une rééducation. On est encore dans une situation trop patriarcale et on aimerait que ça bouge." 

Aux jeunes filles, Collage de Mass veut dire : "Vous êtes capables de faire tout ce que vous voulez". Et aux jeunes garçons, "Respectez la femme. Comme le dernier slogan le dit : Respecte la femme, porte d’entrée de ton âme".

Un entretien à retrouver dans son intégralité ici.