nouvelle calédonie
info locale

Eramet pérennise ses partenariats avec les communes minières

nickel
Eramet Bories Houaïlou
Christelle Bories, Présidente Directrice Générale d'Eramet-SLN aux côtés de Pascal Sawa, maire de Houaïlou. ©Nc la 1ère
La Présidente Directrice Générale d’Eramet est en visite sur le Caillou. L’occasion pour Christel Bories de continuer à tisser des liens avec les habitants de Houaïlou, au travers d’une convention de partenariat, en faveur des populations et de l'environnement.
Il y a bientôt soixante ans, quand le village de Poro a été créé de toute pièce par la Société Le Nickel au pied au Bonini, peu d’observateurs en avaient décelé la fonction de brassage social. Mais la diversité des visages dans l’assistance peut en témoigner. Aujourd’hui grand-père, Remy Haye, conseil des clans de Kua, a grandi à Poro. « C’est dans l’une des salles du coin que j’ai appris à gratter de la guitare, c’était à l’âge de 13 ans », confesse-t-il. Autrefois salle des fêtes, le bâtiment retrouve une seconde jeunesse. Au centre du village, à proximité de l’école, la réhabilitation a été rendue possible par la convention de partenariat d’un montant de 180 millions de francs cfp, signée entre Eramet SLN et la commune de Houaïlou. 

« Houaïlou fait partie de ces endroits qui sont importants pour la SLN, qui ont été important dans son histoire et sur lesquels nous avons des ambitions de développement dans le futur. Il est nécessaire que nous travaillions en partenariat avec les autorités locales, les coutumiers et les populations afin de prendre en compte leurs besoins et pour développer en partenariat avec eux, l’avenir », assure Christel Bories, PDG d’Eramet-SLN.
 

Développement des centres miniers

Eramet Houaïlou 2
©Nc la 1ère
Non loin du plateau sportif flambant neuf, la salle retrouve une vocation socio-culturelle. Ce mercredi soir, la troupe de Pierre Gope y a d’ailleurs joué sa dernière création et testé l’acoustique. « On a un nouveau modèle de développement plus équilibré entre la mine et la métallurgie donc nous développons à nouveau et de façon beaucoup plus dynamique nos centres miniers et nous voulons le faire en harmonie avec les populations. Ces régions-là sont extrêmement importantes pour l’avenir minier de la SLN », ajoute la Présidente Directrice Générale d’Eramet. 

« C’est un condensé de la Nouvelle-Calédonie, il y a des Océaniens, des Mélanésiens et des Européens et c’est pour cela que l’on a vu l’opportunité de créer des espaces de rencontre où les gens de l’endroit peuvent rencontrer par exemple les gens du centre de formation ou les jeunes à l’école. L’idée était de créer des zones de rencontre », atteste de son côté Pascal Sawa, maire de la commune de Houaïlou.

La chorale protestante a quant à elle donné de la voix pour l’occasion, pendant que les anciens se rappelaient que Tino Rossi ou John Gabilou ont charmé les plus belles heures du centre. Christel Bories a d’abord rencontré les responsables de l’association Kunéka, qui représente les trois tribus riveraines et candidates au tâcheronnage pour la SLN, traduisant d'une véritable reprise d'activité dans l'air. 

Le reportage de Gilbert Assawa et Jean-Noël Méro 
©nouvellecaledonie
Publicité