Et si c'était possible ? transformer le ferronickel pour les batteries des voitures électriques..

nickel
NICKEL
Mattes de nickel de la SLN dans l'usine Eramet du Havre. La production a été abandonnée ©Alain JEANNIN

Les producteurs de ferronickel et de fonte de nickel indonésiens, mais aussi chinois et grecs, lorgnent sur le marché des batteries des véhicules électriques. Ils veulent produire des concentrés transformables. Ces mattes de nickel ont déjà été produites par la SLN en Nouvelle-Calédonie.

Les producteurs indonésiens de fonte au nickel (NPI) envisagent de convertir leur matériau en un produit intermédiaire pouvant être transformé en produits chimiques à base de nickel pour le marché lucratif des véhicules électriques. Le producteur de ferronickel grec Larco envisage d’en faire autant. Dans un passé récent, la SLN calédonienne a été un producteur de mattes de nickel (75 %). Une production interrompue en août 2016.

Nickel électrique

Le nickel est un composant clé des batteries rechargeables au lithium-ion utilisées pour alimenter les véhicules électriques, dont les ventes devraient augmenter au cours des prochaines années alors que le monde évolue vers un avenir à faible émission de carbone. La vente de voitures électriques a progressé de 135 % en Chine d’une année sur l’autre.

Plus précisément, les batteries des véhicules électriques ont besoin de sulfate de nickel, dont les prix ont bondi d'environ 40% depuis avril dernier pour dépasser 18 500 $ la tonne.

"Compte tenu de l'écart entre les prix du sulfate pour les batteries et du ferronickel ou du NPI pour l'inox à l'heure actuelle, soit 4000 dollars par tonne, cela a du sens sur le plan économique d'envisager une adaptation du nickel à la demande", a déclaré Jim Lennon, analyste chez Macquarie, ajoutant que le ferronickel indonésien pourrait être converti en matte, qui peut être raffinée en sulfate de nickel de qualité métal ou batterie.

"La demande de nickel pour les batteries s'accélère beaucoup plus rapidement que nous ne le supposions il y a quelques mois à peine."

Jim Lennon, premier analyste mondial du nickel

 

Deux des six candidats à la reprise du producteur de nickel Grec Larco ont annoncé qu’ils envisageraient en cas d’acceptation de leur offre d’investir dans un convertisseur pour produire des mattes à partir du ferronickel grec. Pour ensuite dans une seconde étape produire du nickel de qualité batterie. "Les mattes sont plus demandées que le ferronickel et on peut ensuite les tranformer pour faire du nickel pour les batteries, c'est rentable, il faut l'envisager avec un investisseur" a déclaré Vassilis Cambas, le directeur commercial franco-grec de Larco.

NICKEL
Métallurgiste du nickel ©Nordine Bensmail