nouvelle calédonie
info locale

Un ex-pro de Ligue 1 à l'AS Magenta !

sportncla1ère
Nicolas Marin sous le maillot de l'AS Saint-Etienne.
Nicolas Marin sous le maillot de l'AS Saint-Etienne. ©Getty Images - Anne-Christine Poujalat
Le champion de Calédonie 2016 a recruté Nicolas Marin. Passé par la Ligue 1 et la Ligue 2, l'ancien stéphanois va poser ses valises le 18 février prochain à Nouméa et doit rester au club jusqu'en mai-juin. C'est la première fois qu'un ancien professionnel signe en Super Ligue. 

L'ASM PREND L'AIR MARIN

Habituellement, ce sont plutôt les joueurs cagous qui quittent le territoire pour tenter l'aventure professionnelle en métropole. Cette fois, c'est un métropolitain qui plonge dans le monde amateur de la Super Ligue, après une carrière de haut-niveau dans les meilleures divisions de l'Hexagone. Une performance en soit pour Magenta. Le président Michel Messaud a fait jouer ses connaissances : ses "liens familiaux" avec sa recrue phare, et l'entrejeu d'un ami, Jody Viviani, ancien joueur des Verts, lui ont permis de réaliser ce coup. Nicolas Marin arrivera à la mi-février et restera sur le territoire environ quatre mois. Si une offre se présente alors à lui, il sera libre de partir. Le joueur ne sera pas rémunéré affirme le dirigeant, et il n'aura pas de contrat. Sa venue reste un énorme plus pour l'ASM qui vise un titre dans la Ligue des Champions d'Océanie, après sa demi-finale perdue l'an dernier. 

UNE SOLIDE EXPERIENCE

Nicolas Marin, 36 ans, a connu la Ligue 2 puis l'élite avec Saint-Etienne, puis sous les couleurs de Sedan. Il s'est offert une saison supplémentaire de L1 à Lorient, puis de L2 à Bastia. Surtout connu pour son passage dans le Forez, l'attaquant ou ailier s'est également balladé dans plusieurs championnats étrangers : de l'Angleterre (Plymouth), à la Suisse (au FC Sion et à Lausanne Sport), en passant par les Emirats arabes unis (Dubaï club), ou encore la Grèce (Xanthi). Il est revenu en métropole à l'US Boulogne-sur-Mer (National), puis en championnat de France amateur au Sporting Toulon Var. Après avoir racheté son contrat, il a décidé de s'engager en faveur de Magenta. La saison passée, il a disputé 11 matchs de CFA2 (6 fois titulaire), sans inscrire de but, selon le site internet "foot-national.com". 


EXPLOSION CHEZ LES VERTS

Si ce Marseillais de naissance a disparu des radars depuis plusieurs années maintenant, sa carrière a du chien. Préparé au monde professionnel à l'AJ Auxerre, il a quitté le club avant-même d'y avoir fait ses preuves, peu avant les pépites du centre de formation bourguignon (Philippe Mexes, Jean-Alain Boumsong, Olivier Kapo, et Djibril Cissé, partis en 2004).
Nicolas Marin, lui, avait choisi de rallier Saint-Etienne dès 2003 pour avoir du temps de jeu. Il a activement participé à la remontée du mythique club en Ligue 1, après 34 matchs et 6 buts marqués dès sa première saison pleine en Ligue 2. La saison suivante, il s'est distingué avec trois nouvelles réalisations en 26 matchs. L'ASSE s'était alors classée 6e de l'élite. Barré par les autres atouts offensifs des Verts de l'époque (Piquionne, Feindouno, Sakho), il avait été contraint au départ à l'été 2005.

UNE DEUXIEME MONTEE EN L1

Direction Sedan, donc, et rebelotte. Il arrive en deuxième division, et connaît une nouvelle accession dans l'élite. Pièce importante de l'équipe, il score 8 fois et participe à 61 rencontres au total. 2e de L2 en 2005-2006 derrière Valenciennes, il ne connaît pas le même succès au niveau au-dessus. L'aventure en L1 se solde par une relégation. Marin s'envolera ensuite vers Lorient pour une ultime saison au très haut niveau métropolitain, avant de voir sa carrière connaître de multiples chemins internationaux, moins fameux.

QUE FAUT-IL EN ATTENDRE ?

Si le sommet de sa carrière est derrière lui, l'ASM compte sur son vécu "pour faire progresser ses attaquants" (Kévin Némia), et sur ses qualités de vitesse et de technique en vue de la prochaine Ligue des Champions d'Océanie. Après la retraite de Pierre Wajoka, il sera un cadre sur lequel les jeunes pourront s'appuyer. Si l'on va plus loin, sa venue est un signe encourageant pour la Super Ligue calédonienne. Cela démontre qu'elle peut intéresser des joueurs métropolitains. Michel Messaud indique avoir été approché pour engager l'ancien lillois, Matt Moussilou. La perspective de jouer la O'League, qualificative pour le Mondial des Clubs de la FIFA, peut séduire au-delà du territoire calédonien.

EN PLUS DE MARIN, JO ATHALE ... ET BIEN D'AUTRES !

L'AS Magenta ne s'est pas seulement contenté d'un "coup" dans ce mercato. Le club a également obtenu la signature du très prometteur Jo Athalé, un milieu de terrain capable de marquer 16 buts avec Wetr l'an dernier, et d'obtenir la confiance du sélectionneur de la Nouvelle-Calédonie, Thierry Sardo, pour évoluer au poste de latéral droit. Trois autres éléments issus de l'AS Lössi rejoignent le multiple champion de Calédonie : le milieu Yorick Hnautra à la technique fine, le récupérateur Joerisse Cexöme, et le latéral droit Kévin Maitran. Rajoutez à cela le jeune joueur de Gaitcha, Simane. L'ASM aura, une fois de plus, fière allure. 
Publicité