publicité

Femmes kanak et statut civil coutumier

En Nouvelle-Calédonie deux droits civils cohabitent : le droit commun et le statut coutumier. Une exception dans le droit français. Les femmes de statut coutumier, pour la plupart kanak, doivent en cas de désaccord pour un divorce ou une garde d'enfant saisir la juridiction en formation coutumière. 

  • S.R
  • Publié le , mis à jour le
Pour certaines femmes de statut coutumier, divorcer peut s'avérer être un vrai parcours du combattant. Les démarches sont parfois longues. C'est le cas d'Emilie* qui a attendu 8 ans pour que la dissolution de son mariage soit prononcée. Elle considère que la chambre coutumière, juridiction compétente en la matière, n'est pas complètement impartiale.
 

Lorsque nous étions convoqués, certains asseseurs coutumiers de son aire ne venaient pas car mon ex mari ainsi que son clan s'opposaient au divorce. 8 années c'est très long ! A cette époque, je ne pouvais pas investir pour mes enfants car je portais encore le nom de leur père. 


En chambre coutumière, le juge est assisté de deux asseseurs coutumiers. A ce jour, les délais ont été sensiblement raccourcis dans le traitement des affaires familiales. Malgré cela, la nécessité d'un préalable coutumier avant toute saisine rend les démarches plus complexes.

*Prénom d'emprunt

Le reportage de Brigitte Whaap, Claude Lindor et Michel Bouilliez 
DOSSIER DROIT FEMMES STATUT COUTUMIER






 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play