publicité

Le feuilleton de la semaine : les soldats du bout du monde, les "gaillards" de Belfort

On les surnomme les  "gaillards" : 1200 militaires du 35e régiment d'infanterie, implanté dans la ville de Belfort. Ils viennent de tous les horizons. Dans cette région, les polynésiens, wallisiens et calédoniens  apprennent le métier des armes. 

  • N.G
  • Publié le
Un feuilleton réalisé par Laurent Ducrozet et Laurent Brocard

#LE  CHOC CULTUREL

A la découverte d'un environnement totalement différent, les océaniens engagés dans l'armée doivent s'habituer au climat, et au maniement des armes notamment.

Soldats Océaniens : le choc culturel 1/4



# L'OMNIPRESENCE  DES  TRADITIONS

Loin de la mer et d'un climat plus clément, ces jeunes recrues parlent du mode de vie dans leurs îles respectives. Ils évoquent ainsi leurs traditions et ils soulignent l'importance de la relation à l'autre. 

Soldats Océaniens : gérer l'éloignement 2/4



# L'ARMEE : UN MÉTIER, UNE VOCATION

Ces jeunes n'ont pas hésité à  quitter leurs familles et leurs îles pour enfin trouver un emploi stable. C'est au sein de l'armée qu'ils ont trouvé cette stabilité et des possibilités de formation.
D'autres ont fait ce long voyage pour perpétuer une tradition familiale.

Soldats Océaniens : l'armée, une voie professionnelle 3/4



# LES RISQUES DU MÉTIER

Leur régiment est en permanence sollicité : l'opération Sentinelle sur le territoire métropolitain ou encore avec les opérations extérieures.
Les jeunes recrues se préparent donc en permanence au combat . Et là aussi, il faut prendre en compte les risques liés à leur engagement.

Soldats Océaniens : l'engagement 4/4




Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play