publicité

Les futurs représentants du pays en Océanie

6 ans après la nomination de Yves Lafoy, 1er délégué pour la Nouvelle-Calédonie en poste à Wellington, quatre nouveaux délégués viennent d'être recrutés. Ils rejoindront en 2019 leur poste dans le Pacifique après une ultime formation. 

© Nicolas Fasquel
© Nicolas Fasquel
  • SR
  • Publié le
Les quatre nouveaux délégués prendront leur poste l'année prochaine en Australie, à Fidji, en Papouasie-Nouvelle-Guinée et au Vanuatu, à l'issue d'une formation de neuf mois à Sciences-Po Paris, qui démarrera fin juin. L’affectation sera basée sur des critères de compétences ou de capacités en fonction des postes, ou sur un classement général établi à l’issue de la formation. La formule reste à définir.
© Nicolas Fasquel
© Nicolas Fasquel

Les quatres élèves-délégués 

Sur les 24 candidatures, 17 étaient éligibles aux conditions de recrutement. Sur les 14 ayant passé les épreuves de sélection, 6 ont été admissibles et 4 ont finalement été retenus :

*Gaston Wadrawane, 32 ans, est titulaire d'un Master 2 droit européen, international et comparé, spécialisé droit de la coopération économique et d'un Master 2 administration et gestion publique. Il a été collaborateur parlementaire à l'Assemblée Nationale, assistant économique pour l'Adecal, attaché au Vanuatu Investment Promotion Authority.

*Cécilia Madeleine, 24 ans, est titulaire d'un Master 2 Études internationales et européennes, spécialité Sécurité internationale et défense et d'un diplôme supérieur en relations internationales. Elle a notamment été stagiaire au SCRRE, au Haut-commissariat, à l’ambassade de France en
Nouvelle-Zélande, et à l’État-major interarmées des Fanc.

*Alexandre Lafargue, 25 ans, est titulaire d'un Master 2 professionnel Métiers de la coopération et du développement,  et des Affaires internationales, spécialité Affaires européennes. Il a été stagiaire au secrétariat général de la Province Sud, à la direction de la Coopération internationale et du tourisme (Île-de-France).

*Rose Waen Wette, 33 ans, est titulaire d'une Licence en arts – science politique et sociologie, et d'une Maîtrise en arts – affaires
internationales. Parmi les nombreux postes occupés avant cette nomination : Chargée des études politiques au Consulat général d’Australie à Nouméa, enseignante en anglais à l’UNC, chargée des relations internationales et responsable de gestion du Secrétariat du Groupe du Fer de Lance mélanésien (GFLM), interprète et traductrice.

Leur mission

Recrutés et affectés par le président du gouvernement pour une période de trois ans, renouvelable, les “délégués pour la Nouvelle-Calédonie” représentent les intérêts calédoniens dans les postes diplomatiques et consulaires de la République française au sein d’États et territoires du Pacifique. La création de ce réseau, dont le principe a été adopté par le Congrès en mai 2017, montre la volonté de la Nouvelle-Calédonie de poursuivre son travail d’intégration au sein de la région. Par leurs activités, les quatre nouveaux délégués viseront à favoriser la coopération bilatérale, le dialogue politique et le développement des échanges. Des pièces essentielles dans la stratégie de diplomatie économique développée depuis trois ans par Philippe Germain. Pour lui, les délégués seront « la vitrine et les porteparoles du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, ainsi que le relais du cluster NCT&I et des entreprises ».

Le reportage de Bernard Lassauce et de Nicolas Fasquel 
NOUVEAUX DELEGUES DE LA NC POUR LE PACIFIQUE



Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play