La galerie Arts Premiers à l’Anse-Vata ferme ses portes

art
Fermeture galerie arts premiers
©Jeannette Peteisi
Après 20 ans d’activité, la gérante Raymonde Dang prend sa retraite. Elle espère cesser son activité le 31 décembre au plus tard. Sa galerie d'art de l'Anse-Vata restera une institution en Nouvelle-Calédonie. 
 
C’est une page qui se tourne pour Raymonde Dang, la fondatrice de la galerie. En 1999, lorsqu’elle lance la galerie Arts Premiers, elle a pour projet de réunir des œuvres de la Mélanésie. Masques, sculptures, peintures... c’est en parcourant pendant des années les pays de la région qu’elle va recueillir les plus belles œuvres du Pacifique.

" Ça fait 20 ans que je vais dans les îles pour récupérer des sculptures, directement chez les sculpteurs, dans les villages. Ici, vous avez l'art local, l'art du Vanuatu, les Salomon, la Papouasie, Fidji et tout est rassemblé sur place" explique Raymonde Dang. 
 
Raymonde dang
©Jeanette Peteisi

Vingt années aux côtés d’artistes de la région mais aussi du territoire. Raymonde Dang a depuis tissé des liens d’amitié avec eux.

"Pour certains, je fournis et je leur livre le bois, j'achète des outils, je fais du troc avec eux quand ils n'ont pas les moyens... je fais beaucoup de choses. Je suis très proche d'eux et au bout de vingt ans, ce sont des liens d'amitié, pas de travail. Mais comme je leur ai dit, il faut que je m'arrête un jour" raconte-t-elle. 

La Calédonienne tire sa révérence pour le Vietnam, le pays d’où est originaire sa famille.

"J'ai un de mes fils qui est actuellement là-bas, nous avons hérité d'un hôtel, dans le Sud du Vietnam, à quatre heures d'Hô Chi Minh, au bord de mer, dans un petit village de pêcheurs sympa. On aimerait que les Calédoniens viennent nous voir au Vietnam pour leur faire découvrir ce beau pays" 

C’est son fils qui récupérera le local pour y vendre des produits bio et du vrac. Pour les artistes locaux, Raymonde l’affirme, un coin sera dédié à la vente de leurs sculptures.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live