publicité

La gestion des déchets dans le Pacifique au coeur d’un colloque

Réunir les territoires du Pacifique autour de la gestion des déchets, c'est l'objectif de ce colloque organisé par l’Adème qui débute ce mardi à Nouméa. Au programme : échanges, retours d'expérience et débats entre représentants de Nouvelle-Calédonie, Polynésie française et Wallis et Futuna.

© Alix Madec
© Alix Madec
  • Alix Madec (CM)
  • Publié le
Un quart de nos poubelles sont composées de biodéchets qui pourraient être revalorisés. C'est ce qu'assurent les professionnels de l'Agence de l'environnement de la Maîtrise et de l'Energie de Nouvelle-Calédonie (ADEME). 
Avec des spécialistes de Polynésie Française et de Wallis et Futuna, ils se réunissent afin d'échanger autour de la gestion des déchets. Notamment les déchets plastiques. 
 

La Polynésie va réglementer sur les plastiques

La Polynésie française est sur ce dossier sur le point de réglementer :  « Concernant les sacs plastique, le pays de la Polynésie française a lancé une étude en co-financement avec l’Adème » confirme Heiava Samg-Mouit, chargée de mission économie circulaire et déchets de l'Adème en Polynésie française. « Suite à cette étude, il y a eu de nombreuses concertations notamment avec les producteurs, les importateurs et distributeurs pour discuter de la mise en place d’une règlementation pour être au plus près des attentes de ces professionnels. Et donc une règlementation devrait sortir cette année ». 
 

Une écotaxe à Wallis et Futuna

Pour Wallis et Futuna, c'est l'occasion de revenir sur l'écotaxe mise en oeuvre sur le territoire depuis 2017 et de trouver des partenaires concernant le recyclage des déchets. 
« C’est une taxe sur les contenants de boissons qui est reversée sous forme de consigne à chaque fois que ces contenants sont collectés, ou rapatriés par les particuliers au centre d’enfouissement technique. Nos bilans sont très positifs, c’est pour çà que l’Adème nous invite aussi à partager là-dessus. C’est peut être aussi une ouverture » assure Ateliana Maugateau, adjointe au chef de service du département de l’environnement de Wallis et Futuna.
 

Des problématiques communes

Une manière de s'inspirer et d'échanger sur des problématiques similaires à des territoires insulaires, c'est ce qu'assure Elise Tilly, chargée de mission environnement au sein de l'Agence de l'environnement de la maîtrise et de l'énergie en Nouvelle-Calédonie.
« On a les mêmes problématiques de revalorisation des déchets en local, les mêmes problématiques d’export de certains flux de déchets, la même volonté je pense de créer une économie locale autour de la gestion des déchets, donc c’est vrai que les initiatives des uns peuvent nourrir les réflexions des autres et c’est aussi tout l’enjeu de ce colloque ». 

Un rendez-vous unique qui accueillera notamment le maire de la commune de Taputaputapea à Raiatea, Thomas Moutame.  Il présentera entre autres le projet de compostage développé sur sa commune.
Au programme également, des visites thématiques « déchets » dans la commune du Mont-Dore : le centre de tri du Mont-Dore, l’entreprise Ecopavement et la déchetterie de La Coulée.

Retrouvez ci-dessous le programme du colloque : 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play