VIDEO. Il était une fois...le Machu Picchu

coronavirus
Macchu Picchu
©Natacha Faure
Toujours plongée dans le tri de ses photos confinement oblige, Natacha, chef monteur, vous propose un moment d'évasion. Puisque tous les avions sont cloués au sol, départ en images pour le Machu Picchu.
Le Machu Picchu (qui signifie “Vieille Montagne” en quechua) se situe à 2430 mètres d’altitude au Pérou est classé au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO depuis 1983. Créés par les Incas au moment de l’apogée de cette civilisation, les nombreuses terrasses, rampes, murs de pierre minutieusement assemblés, ont remarquablement bien traversé les époques. Son cadre, à la fois forestier et montagneux, se situe sur le flanc supérieur du fleuve Urubamba. Le nombre d'entrées pour le Machu Picchu se limite à 2500 par jour afin de préserver le site. 

Il a été nommé comme l’une des 7 nouvelles merveilles du monde, tout comme d’autres monuments célèbres tels que le Colisée de Rome ou la Muraille de Chine, lors d’un concours lancé sur internet en 2007.
 

Histoire 

La plupart des archéologues de notre époque s’accordent sur l’époque de construction du Machu Picchu. Il aurait été érigé par l’Inca Pachacútec, qui était un des plus éminents dirigeants du Tahuantinsuyo. Cet Inca gouverna de 1438 à 1471. La construction de la citadelle remonterait donc au 15e siècle. Cette époque était synonyme de croissance pour nombre de civilisations incas.
Après plusieurs décennies de fort dynamisme et d’activité humaine sur ce site, la vallée du Machu Picchu devint vers la fin du 15e siècle, l’un des derniers refuges des Incas de Vilcabamba. Ces derniers résistèrent très fortement, pendant plusieurs décennies, à la suprématie des conquistadors espagnols. Atahualpa fut le dernier empereur inca à résister. Il fut finalement assassiné par l’Espagnol Pizzaron, marquant ainsi la fin de la civilisation inca.

A cause de sa situation géographique bien particulière et sa très difficile accessibilité, le site du Machu Picchu et ses innombrables richesses sombrèrent dans plus de trois siècles d’oubli, sans que les conquistadors ne puisse le découvrir. Ce site exceptionnel fut ainsi remarquablement préservé pendant plus de 3 siècles et ne fut révélé à l’ensemble du monde qu’à partir de 1911 grâce à l’archéologue Hiram Bingham.
 

Géographie

Le site du Machu Picchu, d’une superficie de 13 km², est divisé en deux grandes zones La première est une zone agricole composée d’un ensemble de terrasses cultivées. Cette zone est exposée plein sud, ce qui la rend propice à l’agriculture et à la pousse d’un large panel de plantes. La zone au Nord, quant à elle, est une zone urbanisée. C’est dans cet espace que les archéologues supposent que vivaient les habitants et où se déroulaient de nombreuses activités de société ainsi que des activités religieuses. La zone urbaine était scindée en plusieurs quartiers : le quartier sacré, le quartier des ecclésiastiques, le quartier noble et enfin, le quartier populaire.


La mystérieuse porte du Machu Picchu

C’est en 2010, lorsque le Français David Crespy, lors d’une randonnée sur le site où il fut pris de court par une pluie torrentielle, fut découverte une mystérieuse porte. C’est au pied d’un des édifices principaux que son regard fut attiré par un détail : une porte scellée par un amas de pierres. Les recherches ultérieures ont montré qu’il s’agissait bel et bien d’une porte inviolée jusqu’ici.


Le diaporama de Natacha

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live