Ils réclament justice pour Luc, fauché à La Foa 

société
Marche pour Luc Mathieu
Près de 100 personnes ont défilé ce vendredi matin, à La Foa, pour réclamer justice. Famille, proches et habitants de la commune veulent connaître l’identité du chauffard qui a causé la mort d’un jeune trentenaire dans la nuit du 18 au 19 juin. 
Qui a tué Luc Mathieu, il y a deux mois, sur une route de La Foa ? La question hante la famille du jeune homme, fauché par un chauffard toujours inconnu.  
Pour interpeller les autorités et inciter l’auteur des faits à se rendre, une centaine de personnes s’est mobilisée vendredi matin à travers une marche au sein de la commune. 
Marche pour Luc Mathieu

Un deuil impossible 

Parmi elles, Marie-Hélène, la maman de la victime, explique « ne pas encore avoir fait (s)on deuil », l’auteur de l’accident n’ayant pas encore été identifié. « Cette personne peut être parmi nous, dans cette marche », confie-t-elle.
La famille se dit prête à se mobiliser tant que le chauffard n’aura pas été appréhendé. Elle appelle à une nouvelle opération vendredi prochain. 
Marche pour Luc Mathieu

Le témoignage de Marie-Hélène, la maman de la victime

ITW Marie-Hélène

 

Un père de famille 

Dans la nuit du 18 au 19 juin, les gendarmes avaient retrouvé le corps de Luc Mathieu, allongé sur la chaussée, dans le quartier de Méaré, au lotissement des Lilas. Un chauffeur avait donné l’alerte. Le jeune homme de 32 ans laisse derrière lui une femme et un fils de 7 ans. Le couple attendait un deuxième enfant. 

Deux chauffards en fuite 

Cet accident fait écho à une autre affaire survenue quelque jours plus tôt. Le soir du 13 juin, Reynaldo-Victor, un jeune homme de 33 ans, avait été percuté par un véhicule dans le Grand Nouméa à hauteur de Normandie. Sa famille avait appelé le chauffard à se rendre. L'enquête n'a pas encore permis d'identifier le responsable de l'accident. 
Accident Normandie
©RT