publicité

L’implosion du G10

Deux de ses membres viennent de claquer la porte du groupe « Sur le chemin de l’avenir » qui réunit 10 leaders politiques. Thierry Santa et Sonia Backès reprochent à Philippe Gomès de vouloir passer un texte en force et de ne pas respecter la confidentialité du groupe.

Les membres du G10
Les membres du G10
  • Rédactions de NCla1ere
  • Publié le
C’est l’info politique du jour : à peine au travail, le G10 le groupe chargé de travailler sur l’après 2018 a explosé.

Reportage Bernard Lassauce et Christian Favennec
IMPLOSION DU G10

Deux de ses membres  n’ont pas apprécié que Philippe Gomes rende public sur sa page Facebook un texte qu’ils n’avaient pas approuvé.

« Des éléments inacceptables »

Le premier à quitter le groupe était Thierry Santa du Rassemblement Les Républicains.  
Il parlait hier soir dans un communiqué d’éléments inacceptables. 
Il s’insurge contre le rendu public d’un exposé des motifs relatif à la délibération sur la date de la consultation du référendum.

Virginie Ruffenach la secrétaire générale du Rassemblement Les Républicains répond à Jeannette Peteisi. 


« Un préambule vers l’indépendance »

Les Républicains Calédoniens aussi ont décidé de sortir du G10.
Sonia Backès, la présidente du parti s’en est expliqué ce matin sur notre antenne. Elle l’était l’invitée de la matinale de Thierry Belmont.


De quel document parle-t-on ?

A l’origine de la colère des Républicains Calédoniens et du Rassemblement, un document publié sur la page Facebook du député Philippe Gomés. 


A l’en-tête du Congrès, ce document est une sorte de charte  qui aurait pour  vocation d’être signée par l’ensemble des groupes politiques du Congrès, ce qui n’est pas le cas pour l’heure. Il n’est d’ailleurs signé par personne. C’est un exposé des motifs en préambule de la question sur la date du référendum.
Ce n’est qu’un document de travail. Une ébauche si on veut. Mais ce qui provoque la colère du Rassemblement et des Républicains Calédoniens, c’est le fait : d’abord qu’il ait été rendu public par Philippe Gomés. Alors que ce qui émane du G10 est en principe scellé par la confidentialité.
Et puis dans ce texte qui n’est encore qu’une proposition, il est écrit par exemple : « La colonisation portait en elle la négation du peuple kanak » ou encore au sujet de la colonisation : « un choc de civilisation qui ne laissa pas indemne le peuple kanak ».
Des phrases fortes qui ont crispé les deux partis non indépendantistes que sont les Républicains Calédoniens et le Rassemblement Les Républicains. A point de leur faire prendre la décision de quitter le G10, le fameux groupe de travail instauré par Edouard Philippe.
Reste à savoir pourquoi le député de la 2eme circonscription a rendu ce texte public sur sa page Facebook, prenant ainsi le risque de torpiller l’instance de réflexion qu’est le G10.
Calédonie Ensemble  tient une conférence de presse sur le sujet cet après-midi. On en saura sans doute un peu plus.

[ Mise à jour 17 h] 

Pour Calédonie ensemble, le texte était bien validé par tous


Calédonie Ensemble s’est expliqué ce mercredi après midi.
Concernant l’annonce de la sortie de Thierry Santa et de Sonia Backès du G10, le parti de Philippe Gomès dénonce un double langage et une politique du pire.
Pour Philippe Michel, le texte sur les motifs relatifs à la délibération sur la date de la consultation du référendum a reçu l’accord de tous les membres du groupe.
Philippe Michel répond à Jeannette Peteisi


Philippe Michel qui s’interroge sur de possibles calculs politiques à l'approche des élections provinciales de 2019.
Retrouvez le communiqué de Calédonie Ensemble 

 

Le MPC parle d’ "erreur politique"


Le président du Mouvement Populaire Calédonien, Gaël Yanno, lui aussi membre du G10, a également réagi ce soir dans un communiqué.
Pour lui, « quitter le G10 à 8 mois du référendum est une erreur politique ». Gaël Yanno  qui dénonce également le texte issu des travaux de dimanche dernier, estime que les « oppositions affichées aujourd’hui publiquement par certains loyalistes sont tardives ».
Retrouvez l’intégralité de ce communiqué : 

 

1 519 782 238

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play