Internats, moustiques, Australie et politique : l’actu à la 1 du samedi 28 décembre 2019

l'actu du matin
Actu 1 28 décembre 2019
L’essentiel de l’actualité en Nouvelle-Calédonie avec la mobilisation des parents d’élèves de Nékliaï à Poya, le retour des moustiques, l’Australie qui n’est pas boudée par les calédoniens et les procurations pour le référendum disponibles.

À Poya, la mobilisation des parents d’élèves à payé

Ce vendredi les parents d’élèves de Nékliaï se sont mobilisés, pour que l’internat qui accueille leurs enfants soit maintenu ouvert. L’annonce de la Direction Diocésaine de l’Enseignement Catholique d’en fermer quatre en province Nord, a provoqué leur colère. En cause : le peu d’élèves et les restrictions budgétaires annoncées. Ils ont toutefois réussi à valider quarante inscriptions, alors que trente étaient nécessaires pour pouvoir maintenir l’internat. 
 

La pluie et la chaleur favorisent le retour des moustiques

L’occasion de faire un point sur l’épidémie de dengue. Depuis le début de l’année, plus de 3900 cas ont été recensés par la Direction des Affaires Sanitaires et Sociales. Deux personnes ont également perdu la vie sur le Caillou. Pour enrayer l’épidémie, la ville de Nouméa a opté pour le programme Wolbachia, lancé en juillet dernier. La diffusion de la bactérie dans la population d’Aedes Aegypti Calédonien semble se dérouler correctement, mais la vigilance est toujours de rigueur. Au premier semestre 2020, les précipitations devraient faire leur grand retour et les températures seront supérieures au normales de saison, offrant un climat favorable au développement des larves de moustiques. Les mesures de prévention restent les mêmes, la destruction des gîtes larvaires à l’intérieur et aux abords des habitations, sans oublier l’utilisation de répulsif. 


Australie : plus de cinq millions d’hectares brûlés

Le répit aura été de courte durée. Les habitants de Sydney et de Nouvelle-Galle du Sud avaient pourtant accueilli des averses avec soulagement pendant le réveillon de Noël. Les pompiers en ont profité pour renforcer les lignes de confinement, avant une nouvelle détérioration des conditions météorologiques qui s’annoncent. Les services de secours s’engagent maintenant dans une véritable course contre la montre. Deux vastes feux de forêt menacent en effet de se rejoindre, sur les Blue Mountains. Dix personnes sont mortes dans le pays depuis septembre et selon les experts météo, des températures allant jusqu’à 45 degrés pourraient frapper l’ouest de Sydney dimanche et lundi.


Les calédoniens ne boudent pourtant pas la destination

Avec les pics de pollution dûs aux incendies autour de Sydney, la fréquentation touristique de la mégapole australienne aurait pu baisser. Ce n’est pas le cas pour la clientèle calédonienne qui, à en croire les agences de voyage, n’a pas boudé la destination. 


Zoom sur l’inscription sur les listes électorales et les procurations

2020 sera une année politique majeure, avec les élections municipales et la consultation sur l’avenir du territoire, le 6 septembre. Pour y participer, il faut être inscrit sur les listes électorales avant la date limite, fixée au 31 décembre prochain. Pour la consultation référendaire du 6 septembre 2020, le formulaire de procuration peut être établi dès maintenant. Il est disponible sur le site https://www.elections-nc.fr. La procuration peut elle être réalisée jusqu’à la date butoir du référendum, avant le 6 septembre.


La disparition de Cyprien Elia

Le doctorant et co-fondateur de la case juridique est décédé des suites d’une longue maladie ce mercredi 25 décembre à Nouméa. À cinquante ans, ce père de quatre enfants, juriste Kanak, avait beaucoup œuvré dans la reconnaissance du droit coutumier et dans l’accompagnement scolaire au sein du Juvenat et de l’Union des Groupements des Parents d’Élèves. Les obsèques auront lieu ce samedi à 8h, au cimetière du 6e km. 


Un Réunionnais professeur sur le Caillou porté disparu

L’homme qui enseignait sur le territoire était allé passer les fêtes de fin d’année dans sa famille, à la Réunion. Il a été happé par une vague jeudi 26 décembre, au vieux port de Saint-Philippe, dans le sud de l’île. Les conditions de mer étaient alors particulièrement défavorables à cause de la houle, du courant et du vent. Le lieu de sa disparition est malheureusement connu pour avoir été le théâtre de drames similaires par le passé. Du fait des mauvaises conditions météorologiques, les recherches se concentrent pour le moment sur terre. Le vent empêche pour l’heure l’hélicoptère d’effectuer un survol aérien et les mauvaises conditions de mer, ne permettent pas la tenue de recherches en mer. 


Un été flamboyant pour certaines espèces

Cette année, les flamboyants connaissent une floraison remarquable. En cause : la longue période de sécheresse que traverse le territoire. Une aridité qu’affectionnent certaines essences. 


Rétro 2019 : focus sur la justice

On poursuit notre série de reportages « Rétro » avec les faits divers marquants de cette année 2019. Focus sur les faits de justice et les actes de violence survenus cette année avec Antoine Le Tenneur. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live