La journée culturelle indonésienne a ravi les visiteurs

traditions
Journée culturelle indonésienne
©Lizzie Carboni
Ce dimanche, plus de 2000 visiteurs ont répondu présent à l’incontournable journée culturelle et récréative au foyer indonésien à Robinson. Organisée chaque année par l’association indonésienne de Nouvelle-Calédonie, elle a mis en avant les femmes et leur savoir-faire.
Ce dimanche, les femmes calédoniennes ont découvert le savoir-faire des femmes indonésiennes et se sont prêtées à l’exercice difficile du batik. Cette technique ancestrale permet d’imprimer sur tissus, des motifs dessinés à main levée à partir de cire d’abeille.
Journée culturelle indonésienne
©Lizzie Carboni
 

Transmettre les savoir-faire

Dans la culture indonésienne, les étoffes de batik sont utilisées pour de nombreux évènements, comme les mariages. Elles sont précieusement gardées au sein des familles et transmises d’une génération à l’autre. 
« A l’heure actuelle, cette technique perd de l’intérêt auprès de nos jeunes et moins jeunes, au profit de l’industrialisation » regrette Myriam Hargne, membre de l’association indonésienne de Nouvelle-Calédonie. « Aujourd’hui, il est important pour nous de transmettre ce savoir-faire parce qu’il a été reconnu au patrimoine de l’Unesco ».
Journée culturelle indonésienne
©Lizzie Carboni
 

Hommage aux femmes 

Cette année, la journée culturelle et récréative indonésienne s’est associée au mois du patrimoine et n’a pas manqué de rendre hommage aux femmes. 
Que ce soit au travers de la langue, des danses ou de la gastronomie, elles ont façonné au fil du temps, tous les aspects de la culture indonésienne. 
« On a mis en place une exposition qui parle des femmes, ces passeuses de traditions, de cultures et de savoirs, puisque ce sont elles qui nous transmettent ces traditions depuis que la communauté est arrivée sur le territoire et puis en l’honneur de toutes ces femmes qui ont fait en sorte, par leur art culinaire, d’avoir les fonds nécessaires pour la construction de ce bâtiment et qui est aussi patrimoine de l’association » explique Thierry Timan, le président de l’association. 
Foyer indonésien Robinson
©Lizzie Carboni
 

Une culture devenue aussi calédonienne 

Les milliers de visiteurs venus festoyer ce dimanche ont su apprécier la musique et les danses traditionnelles, sans oublier les incontournables mets culinaires. Nems, beignets, brochettes ou encore lemets, impossible de ne pas céder à la tentation. 
Une journée couronnée de succès qui démontre bien que la culture indonésienne fait partie intégrante, du patrimoine calédonien, depuis plus de 100 ans. 
Le reportage de Lizzie Carboni et Carawiane Carawiane. 
©nouvellecaledonie
Les Outre-mer en continu
Accéder au live