Kea Trader : les premiers morceaux de l’épave démantelés

environnement
Démantèlement Kea Trader
Les débris ont été rapatriés à Nouméa par la barge Cali (en arrière-plan). ©Cédric Michaut
Attendu de longue date en Nouvelle-Calédonie, le chantier de démantèlement du porte-conteneurs est entré dans sa phase concrète. Quelques morceaux de l’épave, échouée depuis trois ans au large de Maré, ont été rapatriés à Nouméa, via la barge Cali.
Des tonnes de débris en pagaille sur un quai de la grande rade de Nouville. Voici un bref aperçu de l’épave du Kea Trader, ce porte-conteneur maltais échoué depuis 2017, sur le récif Durand, au large de Maré.
Ces gigantesques pièces de métal ont été débarquées à Nouméa en début de semaine, grâce à la barge-grue chinoise Cali, adaptée sur-mesure aux conditions du récif calédonien
Démantèlement Kea Trader
La barge Cali a adapté sur mesure pour intervenir sur ce récif situé en haute mer. ©Cédric Michaut

Des débris recyclés

L’entreprise calédonienne EMC, spécialisée dans le recyclage de déchets du genre, est à présent chargée de récupérer ces parties métalliques afin que ces dernières soient traitées sur leur site de Ducos.
Retardé par la crise sanitaire, ce chantier titanesque de déconstruction avait entamé la phase préparatoire début septembre, après l’arrivée de renfort de travailleurs chinois. Ce chantier s'annonce hors-norme, notamment en raison de l’isolement de l’épave et des conditions météorologiques en haute mer.

Démantèlement Kea Trader
©Cédric Michaut

Un long chantier à venir 

La barge Cali quittera à nouveau la capitale dans quelques jours, lorsque le temps le permettra.
Elle effectuera de nombreux aller-retour entre l’épave et Nouméa car les travaux sont encore loin d’être terminés. Ils doivent durer entre 12 et 18 mois.