publicité

L’igname : un tubercule au centre des traditions calédoniennes

La fête de l’igname nouvelle : une tradition qui marque l’ouverture du calendrier culturel Kanak. Les 8 pays Kanak se sont retrouvés pendant deux jours dans la commune de Poya pour célébrer cette fête. Un tubercule dont les différentes variétés sont préservées au conservatoire de l’igname à Païta.

© NC1ERE
© NC1ERE
  • B. Whaap avec Gilbert Assaya
  • Publié le , mis à jour le
« To véraka vèi ko »: On se rassemble autour de l’igname en langue Aro. Le site de Karaji à Poya a accueilli le vendredi 22 et le samedi 23 avril la fête de l’igname des huit pays kanak. Deux jours autour du partage du tubercule entre toutes les communautés calédoniennes. 

Le reportage de Gilbert Assaya et de Jean-Noël Mero

FETE IGNAME 8 PAYS


Le conservatoire de l’igname existe depuis 2001, 145 variétés y sont conservées à la tribu de St Laurent à Païta. Depuis 2013 le centre a été laissé à l’abondant suite à un conflit foncier avec des habitants de la tribu voisine. Et malheureusement une partie de la collection a été perdu. Un conservatoire qui a depuis la fin de l’année dernière était remis sur pied. Avec un objectif principal : préserver les différentes variétés d'ignames.
 
Brigitte Whaap et Michel Bouilliez

Le conservatoire de l'igname

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play