L'Usoenc défile pour appeler à réformer

social
Marche Usoenc à Nouméa, 13 novembre 2020
©Alix Madec / NC la 1ere
L'Usoenc a marché à travers le centre-ville de Nouméa, ce vendredi, afin d'appuyer son message destiné aux politiques de Nouvelle-Calédonie: que des réformes soient engagées d'urgence afin de réduire les inégalités.
[MISE A JOUR AVEC REPORTAGE TELE]

Les adhérents de l’Usoenc étaient environ 800 au départ du musée maritime, ce vendredi matin, à Nouméa. Les neuf composantes du syndicat étaient représentées dans cette marche contre la vie chère, entre autres. Un défilé doublé d’un appel à la grève générale. 
  

«Bombe à retardement»

L’Union syndicale des ouvriers et employés de Nouvelle-Calédonie n’avait plus foulé le bitume pour se faire entendre depuis 2016. Elle alerte cette fois sur l’urgence de mesures en matière de protection sociale, de logement, d’insertion … et surtout d’économie.
 

Le fossé ne cesse de grandir. Si on ne fait rien, cette bombe à retardement va nous péter à la gueule. 

- Milo Poaniewa, secrétaire général de l'Usoenc

 
Marche Usoenc à Nouméa, 13 novembre 2020, haut-commissariat
La marche de l'Usoenc s'arrête au haussariat. ©Alix Madec / NC la 1ere
 

Se concentrer sur les questions économiques et sociales

Le syndicat l’a martelé : en dehors des enjeux institutionnels et du troisième référendum, il faut se concentrer sur les questions économiques et sociales. Le cortège s’est tout d’abord rendu devant le haussariat. Un délégation de responsables a été reçue par le haut-commissaire, qui s’est dit attentif à leurs revendications. 
  

Commission vie chère

Le président et le bureau du Congrès ont à leur tour rencontré les représentants de la centrale, durant plus d'une heure. Il a notamment été question de remettre en place le comité de suivi de la commission vie chère, lancé entre 2011 et 2012.
 

Je vais remettre en place ce comité de suivi, en accord bien sûr avec le gouvernement, de façon à ce que nous puissions être tous ensemble pour pouvoir décider quelles réformes mettre en œuvre et ensuite s’engager par écrit.

- Roch Wamytan, président du Congrès 

 
Marche Usoenc à Nouméa, 13 novembre 2020
©Alix Madec / NC la 1ere
 

Pouvoir d'achat

Parmi les réformes demandées, des efforts pour redonner du pouvoir d’achat aux Calédoniens.
 

C’est la proposition qu’on a faite d’augmenter le SMG de 156 000 F à 190 000 F et puis dans le secteur agricole, la suppression du SMAG dès le premier trimestre 2021. 

- Milo Poaniewa

 

Filière nickel

Mais dans un contexte difficile, et alors que le budget de la Nouvelle-Calédonie ne sera voté qu’en mars prochain, il faudra un peu de patience. L’Usoenc de son côté veut du concret, rapidement, y compris en matière de nickel. Un message adressé au gouvernement en fin de matinée.
 

Modification du code minier - ça, c’est sur le bureau du Congrès. Avec deux autres lois qui vont passer en même temps : la loi sur l’extraction, et sur l’export.

- Eddy Coulon, Soenc Nickel

 

Prête à durcir le ton

Et l’Usoenc se dit prête à durcir le ton si les réformes espérées, tous domaines confondus, se font trop attendre. Celle de la Fonction publique n’a pas avancé depuis 2001.

Le reportage télé de Martin Charmasson et Christian Favennec :
Les Outre-mer en continu
Accéder au live