L’USTKE veut une reprise des cours le 4 mai

éducation
Pour l’USTKE, « les problématiques inhérentes aux conditions de transport liées au ramassage scolaire, d’accueil dans les internats, les questions de restauration avec les cantines scolaires, ne sont pas traitées à la hauteur des risques encourus ». 
Le syndicat estime que les conditions de sécurité sanitaire ne sont pas garanties et propose que la « date de reprise des cours dans le primaire comme dans le secondaire soit fixée au lundi 4 mai ». 
L’USTKE est pour que le personnel enseignant et non-enseignant reprenne le travail le lundi 20 avril, mais qu’il utilise « ces deux semaines pour créer les conditions d’accueil des élèves sur le plan de la sécurité sanitaire et pédagogique ». Il demande aussi une large concertation sur le sujet.  
Les Outre-mer en continu
Accéder au live