La Banque alimentaire souffle sa première bougie

solidarité
Banque alimentaire 1 an
©Martine Nollet / Nc la 1ere

Plus de 10 tonnes de denrées alimentaires sont traitées par l’association chaque mois. Ce lundi, elle souffle sa première bougie et pour l’occasion, 24 palettes de nourriture de bord ont été livrées par la compagnie aérienne Aircalin. 

C’est dans le local de l’ancien centre de traitement des colis postaux de Nouméa, que la Banque alimentaire a soufflé sa première bougie. Pour l'occasion, les missions de l'association se sont poursuivies ce lundi. Les bénévoles ont largement œuvré à distribuer des denrées alimentaires à une vingtaine d’associations.

Le reportage de Brigitte Whaap et Cédric Michaut : 

Manutention 

Un bonheur partagé avec enthousiasme par Danièle, l’une des cinquante bénévoles. « On reçoit de la marchandise, on la répartit de la manière la plus équitable possible. C’est beaucoup de manutention, beaucoup de sueur, mais aussi beaucoup de satisfaction une fois que c’est plié. Si vous saviez le bonheur que l'on apporte lorsqu’on déballe tout ça. Par exemple, on a assisté à une livraison directement à Ponérihouen, où ils ont fait le partage pour 14 tribus, ça c’était formidable ».

Banque alimentaire 1 an 2
©Martine Nollet / Nc la 1ere

Même chose pour Liliane Condoumy, présidente de l’Association calédonienne d'aide aux personnes âgées (Acapa) qui vient en personne, récupérer des denrées pour les membres de l'association. « Nous, on téléphone à toutes nos grands-mères, celles qui sont toutes seules et qui n’ont personne, on leur ramène des paniers de vivres. Samedi, on a eu des kilos de bananes, donc on a fait de la compote avec », précise la présidente.

55 tonnes

Des opérations nécessaires au bon fonctionnement des associations locales précise Betty Levanqué, à la tête de la banque alimentaire. « On donne aux associations, les moyens d’aider leurs bénéficiaires. En aucun cas, on n’aide le bénéficiaire directement car ce n’est pas notre rôle. Tous les trois mois, on traite 55 tonnes de denrées. Ce n'est que de l’alimentaire en denrées sèches et ensuite, on va passer au traitement des denrées fraîches ». 

Betty Levanqué, présidente de la Banque alimentaire, au micro de Martine Nollet :

Betty Levanqué, présidente de la banque alimentaire

 

La présidente de l’association attend désormais l’agrément du gouvernement, afin de pouvoir ouvrir son café solidaire, du côté de la Vallée-du-Tir. Au total, la Banque alimentaire recense à ce jour une cinquantaine de bénévoles, qui traitent une dizaine de tonnes de denrées alimentaires invendues par mois.