nouvelle calédonie
info locale

La charte du projet éducatif validée

éducation
école de tiga
Elle a été approuvée ce 28 septembre par le Gouvernement. Voté par le Congrès en  début d’année, le projet éducatif commencera à être appliqué dès la rentrée scolaire 2017.
100 réunions de travail avec la contribution de 500 acteurs de la communauté éducative, des rencontres avec les provinces, le sénat coutumier et les directions de l’enseignement de février au mois d’août 2016 pour identifier les actions prioritaires.

4 ambitions inscrites

La première porte sur le développement de l’identité de l’école calédonienne. 
« L’enseignement des fondamentaux de la culture kanak va débuter dès la rentrée 2017 avec une heure par quinzaine pour tous les élèves de 6ème et également en seconde et en CAP » explique Céline Sage, chargée de mission sur le projet éducatif auprès du Vice-Rectorat. « On va également mettre en place le parcours civique scolaire pour les élèves de 5 à 18 ans, tous ceux qui restent jusqu’à la fin de la scolarité. Il va faire en sorte que tous les élèves puissent avoir accès à l’éducation civique de manière générale, selon un référentiel qui a été élaboré par les groupes de travail du projet éducatif ».
 
Une école de la réussite pour tous passe par une considération de la diversité des publics, l’organisation des enseignements de l’école primaire au collège sera réévaluée, la situation des élèves à besoins éducatifs particuliers sera prise en compte, la promotion de la santé en milieu scolaire deviendra obligatoire, l’ouverture de l’école calédonienne sur l’Océanie et sur le monde privilégiée : dès 2017 une section internationale australienne devrait s’ouvrir au collège de Dumbéa-sur-mer et au collège Baudoux.
 

Un engagement financier

L’accompagnement de ces différentes actions s’appuiera sur l’engagement des provinces, des communes et  surtout de l’Etat explique Hélène Iekawé, membre du Gouvernement en charge de l’enseignement
« Un engagement financier puisque la masse salariale va augmenter pour les 3 ans de 2,3 milliards. C’est des moyens en personnel et en formation. C’est  également une expertise que l’Etat va apporter ».
La ministre de l’éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem, sera en Nouvelle-Calédonie du 25 au 28 octobre pour formaliser l’engagement de son ministère et de celui de l’agriculture. Le 19 octobre, la charte d’application du projet éducatif sera soumise au vote des élus du Congrès.
Le Congrès qui se prononcera à cette séance publique sur la correction du baccalauréat en Calédonie dès 2017.