La CPME et les professionnels libéraux de santé alertent sur le plan de redressement du RUAMM

économie
conférence de presse CPME
©Carawiane Carawiane

La fédération des professionnels libéraux de santé et la CPME, la confédération des petites et moyennes entreprises, alertent quant au plan de redressement du RUAMM porté par le gouvernement.

C'est un plan qui je cite « ne tient pas compte de la situation d’urgence du RUAMM et qui repose sur un emprunt de 25 milliards de francs cfp inefficace », assure la CPME. Un emprunt mal orienté selon ses dirigeants, qui insistent sur la nécessité d’une réforme de pilotage des hôpitaux.

"Nos projections aujourd'hui sont simples: à partir de fin janvier au plus tard, et dans le meilleur des cas, la trésorerie va être négative pendant toute l'année donc se pose la question de savoir comment allons-nous rémunérer l'ensemble du système de santé? Faut-il un prêt? Si oui, pour quelles raisons? " indique Patrice Gauthier, secrétaire de la CPME.

Écoutez plus de précisions. Il est au micro d'Alix Madec.

Interview CPME Patrice Gauthier

 

Un plan de relance du secteur de la santé porté sur un « empreint de dépense de fonctionnement et non d’investissement », regretté par les professionnels. "On va se retrouver avec des diminutions de transports d'activités obligatoires, parce que le gouvernement l'a décidé mais aussi parce qu'il faut faire des économies et de l'autre on le sait, le COVID, qui nous a obligé à nous endetter. Aujourd'hui, on est dans des positions, très difficiles" explique Kamilo Tamole, président Syndicat des ambulanciers de Nouvelle-Calédonie.

Plus de précisions à écouter ici. 

Interview Kamilo Tamole

Les professionnels demandent à rencontrer le président du gouvernement Thierry Santa.