Les articles de seconde main à l’honneur cette année pour les fêtes de Noël

noël
Marchés aux puces
©Stephanie Chenais / Cercle Nautique Calédonien

Et si les fêtes de Noël étaient plus solidaires et plus écologiques? C’est l’objectif du marché aux puces de mer organisé ce matin au CNC, mais aussi de la ressourcerie, association qui proposait son marché de Noël alternatif rue de l'Alma. 

Qu’ils s’adressent aux marins ou à tous les Calédoniens, les marchés aux puces sont à l’honneur cette année en Nouvelle-Calédonie. Ce samedi matin, un rendez-vous consacré aux puces de mer était organisé au sein du Cercle nautique calédonien. L’occasion pour les voileux et les pêcheurs de se faire plaisir, à moins d’une semaine des festivités de Noël.

Alléger le budget

Voiles, moteurs et matériel de pêche étaient proposés aux visiteurs comme Alexandre, skipper du Speed Marine, bateau qui participe à la Groupama Race. Un bon moyen d’alléger le budget, alors que le renouvellement du matériel se fait chaque année. « On fait des régates toute l’année. Là, on est en fin de saison et on vend les voiles d’entraînements ou les anciennes voiles de régate, pour changer de garde-robe l’année prochaine. Il faut essayer de trouver des sponsors, donc si ça peut ajouter un peu de sous dans la cagnotte pour la nouvelle saison, c’est pas mal », explique le skipper.

Affaires

Un rendez-vous porté par le Cercle nautique calédonien, dont les adhérents étaient nombreux à avoir fait le déplacements ce samedi matin. « Il y a une demande de nos membres, de mettre en place des puces de mer juste avant Noël, pour permettre aux acheteurs de faire des affaires et pour les vendeurs de se débarrasser d’objets qu’ils n’utilisent plus. Il y a une vingtaine d’exposants et un réel engouement pour ces types de ventes », précise Olivier Jaquement, directeur du CNC.

Le prochain rendez-vous se fera juste après la rentrée prochaine, aux alentours du mois de mars. 

Le reportage de Mathieu Ruiz Barraud :

Marché aux puces de mer Nouméa

 

La ressourcerie n’est pas en reste 

Du côté de la rue de l’Alma, la seconde main était également reine ce samedi matin. La ressourcerie, association basée en ville depuis le mois d’août y propose des vêtements, bijoux, jouets ou encore bibelots issus de dons. Des objets triés, réparés ou réutilisés et remis en vente, à tout petit prix. 

Ressourcerie 1
©Stephanie Chenais / Ncla1ere

Marie Gauchard est bénévole pour la ressourcerie, elle proposait ce matin un atelier Furoshiki. Un art Japonais qui s’inscrit dans l’esprit de récupération, afin de limiter les paquets cadeaux en papier. « Ce sont des emballages en tissu de recup', et l’idée c’est de montrer aux gens quelles peuvent être les alternatives aux paquets cadeaux en papier. On est sur quelque chose de durable et qui peut être joli ». 

Pour passer en caisse, on pose ses affaires sur une balance. Le prix est déterminé en fonction du poids. Un bon plan pour dénicher des affaires bon marché et une aubaine pour l’environnement. Derrière la boutique, dans un immense dock, les petites mains s’affairent. Bricolage, couture... pas moins de 70 bénévoles donnent de leur temps. 

Les dons peuvent être déposés directement à la Ressourcerie rue de l'Alma, pendant les horaires d'ouverture de la boutique.

Le reportage de Stéphanie Chenais :

Reportage Ressourcerie

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live