La vaccination obligatoire pour le personnel en contact avec les voyageurs crée le débat

coronavirus
Vaccination anti-Covid à Boulouparis.
Vaccination anti-Covid à Boulouparis. ©Brigitte Whaap / NC la 1ere

L’USTKE et le Soenc Transport sont opposés à la vaccination obligatoire du personnel en contact avec les voyageurs. Le sujet sera évoqué ce mardi en collégialité au gouvernement. Si le principe est validé, le texte sera ensuite soumis au Congrès.

Jusqu’ici, le gouvernement collégial avait privilégié le libre choix des Calédoniens concernant la vaccination. Mais après la détection d’un cas local travaillant à l’aéroport international de la Tontouta, l’exécutif envisage la vaccination obligatoire des personnels en contact avec les voyageurs. 

Une volonté confirmée ce lundi matin

Ce mardi 30 mars, un projet de délibération sera soumis en collégialité au Gouvernement. « Il est naturel qu’on se pose la question de renforcement du dispositif sanitaire sur des zones bien précises où il peut y avoir contact avec des personnes positives d'avoir une obligation de vaccination pour ces personnels là », a détaillé Christopher Gygès, porte-parole du gouvernement ce lundi matin lors du point presse. 

Le reportage de Dave Wahéo-Hnasson, Anne-Claire Lévèque et Philippe Kuntzmann :

Présenté au gouvernement puis au Congrès

Si le principe est validé en collégialité, le projet sera présenté en séance du gouvernement le mardi 6 avril. Un texte qui devra ensuite être validé par le Congrès. D’ores et déjà, le Soenc Transport et L’USTKE affichent une farouche opposition. Une lettre a d'ailleurs été adressée au président du gouvernement par l'USTKE ce lundi à ce sujet. 

 

Inquiétudes pour les salariés d'Aircalin

Dans ce courrier, le syndicat s’inquiète du projet de vaccination obligatoire pour les personnes en contact avec des voyageurs. Le syndicat rappelle qu’en un an de crise sanitaire aucun personnel naviguant n’a introduit la maladie sur le territoire. Il s’inquiète également de la pression qui pèse sur les salariés d’Aircalin pour qu’ils se vaccinent.

Nathalie Bourguignon, déléguée du personnel USTKE chez Aircalin au micro de Charlotte Mannevy :

Nathalie Bourguignon ITW

De son côté, le Soenc Transport n’est pas favorable à une vaccination obligatoire. Il préfère laisser le libre choix aux salariés.
 

80% des pilotes vaccinés

Chez le personnel d'Aircalin, selon nos informations, plus de 80 % des pilotes ont été vaccinés. Chez les personnels navigants, ils sont plus de 50 %. La moitié chez le personnel au sol. En Nouvelle-Calédonie, sept vaccins sont obligatoires.