Le rush dans les pharmacies dès les premières heures

coronavirus
pharmacie covid 2021
A peine la résurgence de Covid annoncée, le 7 mars 2021, des pharmacies étaient prises d'assaut. ©Coralie Cochin / NC la 1ere

A Nouméa, la pharmacie de garde de l’Anse-Vata a été prise d’assaut hier, en fin d’après-midi, avant même l’annonce d’un confinement. L’information selon laquelle le virus pourrait circuler en Calédonie avait fait le tour des réseaux sociaux.

« Le rush a commencé vers 16 heures depuis on arrête pas. » C’est en voyant arriver les clients en nombre un dimanche, que cette pharmacienne a compris que quelque chose clochait. Gel, gants, masques, des articles qui ne trompent pas. Reste à pouvoir répondre à la demande et au pied levé. « On a ce qui faut, pour l'instant on ne peut pas limiter tant qu'on n'a pas de consignes. Pour l'instant, on a des stocks. »

Cinq par cinq 

Dans la pharmacie, on a repris les habitudes, pourtant oubliées depuis un an. On fait rentrer les clients cinq par cinq et en respectant autant que possible la distanciation physique. Pour les clients, un seul mot d’ordre : anticiper. « Demain, je dois travailler. Je fais partie du personnel du Médipôle. L'année dernière, je m'étais fais avoir, il n'y en avait plus. »

pharmacie gel
©Coralie Cochin

Obligation de port du masque

Hier soir, les autorités n’avaient pas encore annoncé l’obligation du port du masque, comme à Wallis et Futuna. Mais avec ce confinement imminent, ça ne devrait peut-être plus tarder.

Le reportage de Coralie Cochin :

Le rush dans les pharmacies

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live