Gastronomie : le savoir-faire calédonien présenté au salon "Foodex Japan" de Tokyo

Des produits calédoniens exposés lors de cette nouvelle édition du "Foodex Japan" à Tokyo.
De retour du Japon où il a présenté des produits calédoniens au salon international Foodex, Taichi Furukawa est plus que satisfait. L'évènement, dédié à l'alimentation et aux boissons, qui réunit près de 3000 entreprises issues d'une soixantaine de pays, lui a permis de développer son réseau professionnel.

Faire découvrir les saveurs et les odeurs de la Nouvelle-Calédonie aux professionnels de l’alimentation asiatique. C’est le défi relevé par le franco-japonais Taichi Furukawa, à l'occasion du "Foodex Japan" qui s'est déroulé du 5 au 8 mars à Tokyo. Pour cet évènement majeur au pays du Soleil levant, quelques 76 182 visiteurs ont fait le déplacement, tout comme six chaînes de télévision japonaises. Une opportunité de rendre visibles les produits calédoniens. 

Rhums, sel, bières et miel exposés 

Dans une tentative d'exporter les savoir-faire locaux, Taichi Furukawa a choisi des produits signature du Caillou. « À mes côtés, l’esprit de Philippe et ses rhums 100 % calédoniens, Josy avec son sel issu du plus grand lagon du monde, la vanille représentée par Julien, les bières Manta que les plongeurs japonais affectionnent, le miel de David à Lifou, Romolo de Plum, Aaron de La Foa et Jean-Luc de Dumbéa étaient présents."

Des produits calédoniens exposés au Foodex Japan.

Une vanille givrée qui impressionne 

Seul représentant des produits calédoniens dans l’espace dédié aux îles du Pacifique, Taichi Furukawa estime être parvenu à se démarquer des quelques 3000 professionnels présents, grâce à des produits marquant l’exception calédonienne. Comme la vanille givrée, réputée pour être parmi les meilleures du monde. 
 
« L’odeur et l’aspect de la vanille de Julien Pascal captivaient tous les chefs et pâtissiers. Régulièrement, je dévoilais 1 kilogramme de vanille givrée, offrant deux à trois gousses à chaque professionnel. Beaucoup reconnaissaient la vanille givrée de part sa réputation, mais étaient surpris par la quantité de givre sur les gousses. Cela a facilité la promotion des autres produits, comme le miel issu de la végétation endémique calédonienne et le sel de lagon, patrimoine mondial de l'UNESCO.»

La vanille calédonienne a fait sensation au Foodex Japan.

De nouveaux distributeurs mais des défis en termes de quantité, de constance et de prix

Après cinq années d’un long travail administratif, douanier et phytosanitaire, Taichi Furukawa, propose aujourd'hui aux petits producteurs calédoniens de nouer des contacts, voire de signer des contrats avec des professionnels asiatiques dans les domaines de l'hôtellerie-restauration ou de la grande distribution. Objectif : trouver des importateurs japonais qui s'engagent sur le long terme. Dans cette idée, "nous avons trouvé deux excellents distributeurs au Japon pour la vanille, et un pour le sel de lagon, avec une première palette prévue au départ avant avril" se réjouit Taichi Furukawa. "Pour le miel, j'entame des discussions avec un importateur pour évaluer la faisabilité, malgré les défis de quantité, de constance et de prix." 

De nouveaux partenariats établis au Foodex Japan.


 

L'interaction avec les visiteurs s’est centrée autour de la présentation de la Nouvelle-Calédonie, les dégustations de chaque produit et les discussions sur un partenariat potentiel. J'ai pu échanger 200 cartes de visite avec des professionnels. Environ 70 % de ces cartes reçues appartenaient à des directeurs de différents secteurs.

Taichi Furukawa, représentant des produits calédoniens au Foodex Japan.


Steward de profession, résidant en Nouvelle-Calédonie depuis une quinzaine d'années, Taichi Furukawa souhaite contribuer à la promotion de la destination calédonienne au Japon, en qualité d’ambassadeur du goût calédonien. Pour ce faire, il a créé un site internet, entièrement écrit en japonais, vantant les paysages et les produits du Caillou.