Le voilier "Black Jack" gagne la Sydney-Hobart après deux jours et demi de course

océan pacifique
61cb941c9b7f7_sydney-hobart-voile.jpeg
Joie de l'équipage après la victoire de "Black Jack" dans la course à la voile Sydney-Hobart 2021. ©Salty Dingo / Rolex Sydney Hobart
La 76e course à la voile entre Sydney et Hobart, en Tasmanie, a vu ses premiers équipages arriver ce mercredi matin, après 1 200 kilomètres dans des conditions difficiles. Vainqueur 2021, "Black Jack", devant "LawConnect" et "SHK Scallywag".

Victoire par nuit noire, pour Black Jack. Ce mercredi 29 décembre, au tout petit matin, le voilier monégasque a remporté la prestigieuse et redoutée Sydney-Hobart. Le navire appartenant à l'Australien Peter Harburg et emmené par le skipper Mark Bradford a franchi la ligne d'arrivée après deux jours, douze heures, 37 minutes et 17 secondes de course.

Pour rappel, le temps record, réalisé par LDV Comanche en 2017, est d'un jour, neuf heures, quinze minutes et 24 secondes !

Près de trois heures d'avance sur le suivant

Le vainqueur a devancé de presque trois heures le maxi australien LawConnect, avec lequel il aura livré un duel acharné. Le Hongkongais SHK Scallywag s’est octroyé la troisième place une vingtaine de minutes après le deuxième, malgré un problème technique majeur en début de course au niveau d’une voile. Il restait alors 39 autres concurrents en lice.

Pour Peter Harburg, c'est la première victoire après plusieurs tentatives dans cette course mythique longue de 628 miles - environ 1 200 km. Cette année, il a cependant choisi de ne pas être à bord. Black Jack, lui, remporte pour la deuxième fois la Sydney-Hobart, douze ans après l'avoir déjà gagnée sous le nom d'Alfa Romeo, en 2009.

Annulée l'an passé

Organisée par le Cruising yacht club australien, cette course à la voile réputée l’une des plus difficiles au monde a été annulée l'an dernier à cause de la crise sanitaire, une première depuis 1945. Sa 76e édition a été marquée par des conditions de navigation difficiles, qui ont entraîné plusieurs abandons. Sur les 88 voiliers au départ dimanche en baie de Sydney (contre 157 inscrits en 2019), il n'en restait qu’une cinquantaine mardi.

De nombreux concurrents ont renoncé après avoir subi des dommages et des blessures mineures au sein de leur équipage. Il n’y a qu’à voir la liste signalée ici (en anglais): membre d’équipage blessé, dégâts à la coque, grand-voiles déchirées, étais cassés, problèmes de moteurs, dommages aux vitres et autre soucis de gouvernail.

Cas de Covid

D’autres n’ont même pas pris le départ pour cause de cas de Covid-19, notamment les favoris Comanche et Wild Oats XI. Quatre ont par ailleurs lâché l’affaire juste avant le coup d’envoi, et pour les mêmes raisons de contexte sanitaires, dix-sept bateaux en double ont été autorisés à participer. Une première.